• ACCUEIL LP04

     __________________________________________________________________________________________
     
    ACCUEIL LP04              La Libre Pensée est laïque, démocratique et sociale, c'est à dire qu'elle rejette, au nom de la dignité de la personne humaine, ce triple joug: le pouvoir abusif de l'autorité en matière religieuse, du privilège en matière politique et du capital en matière économique.
     
               
    - Congrès international de Rome de la libre pensée 1904 -
    (sous la présidence de Ferdinand Buisson
     
    ____________________________________________________________________
     
    ''L'Etat chez lui. L'Eglise chez elle"ACCUEIL LP04
     
    Victor Hugo, libre penseur
     
     
    ________________________________________________________
        
    ARISTIDE BRIAND, LIBRE-PENSEUR, RAPPORTEUR DE LA LOI DE 1905 A LA CHAMBRE ACCUEIL LP04

     « Ce que veulent les Libres Penseurs, c’est que vous arrachiez à l’Église, le bouclier officiel derrière lequel elle peut s’abriter contre les efforts de la Pensée Libre ; ce qu’ils ont seulement le droit d’exiger, c’est que l’État les mette face à face avec l’Église pour lutter à armes égales pour pouvoir opposer enfin en combat loyal, la force de la Raison aux brutalités du dogme. »  

    ___________________________________________________________________________________________________________

    ACCUEIL LP04               « Il n'est point de vérité sacrée, c'est à dire interdite à la libre investigation de l'homme ; [...] seule compte la liberté souveraine de l'esprit ».          

       Jean Jaurès, libre penseur                           

     __________________________________________________________________

    "L’État s'arrête où  commence la conscience"ACCUEIL LP04

    Francis de Pressensé

    ____________________ ______________________                                                                                    
     

    ACCUEIL LP04

    MACRON, PAS TOUCHE A LA LOI DE 1905! 
    -Loi du 9 décembre 1905-
    concernant la séparation des Églises et de l’État.
    Article 1: La République assure la liberté de conscience.Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public. 
     
    Article 2: La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. 
     

    ___________________________________________________                                                             

     

    MEETING LAÏQUE Ste-TULLE

     Citoyennes, citoyens, TOUS A PARIS LE 5 DECEMBRE 2015! INSCRIVEZ-VOUS!

    REECOUTER LES INTERVENANTS: Meeting laïque 2013 à Sainte-Tulle

     

    ______________________________________________________________________________________________________________

  •  

     

     

    POUR LA RÉHABILITATION COLLECTIVE

    DES 639 FUSILLES POUR L'EXEMPLE 1914-1918!

    Délégation pacifiste auprès de Mme Delphine Bagarry, députée

     

    Télécharger « cr déleg 04 10 19.pdf »Délégation pacifiste auprès de Mme Delphine Bagarry, députée

     

     

    Délégation pacifiste 04/10/19 auprès de Mme Delphine Bagarry, députéeDélégation pacifiste 04/10/19 auprès de Mme Delphine Bagarry, députée

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Colloque International 

    Laïcité et régime des cultes  

    dans les institutions locales en Europe. 

    à Marseille le 12 octobre 2019 

    21 boulevard Longchamp, 13001 Marseille 

    A l’initiative du Bureau Européen de Coordination de la Libre Pensée. 

    Le Bureau européen de Coordination de la Libre Pensée (AILP) invite tous ceux qui sont intéressés par ce thème important à participer et à s’inscrire à ce colloque international.

    Des militants laïques, des juristes, des  Elus  venus de différents pays en Europe débattront des questions qui sont posées à tous les partisans de la laïcité. 

    Venez nombreux ! 

    Vous trouverez ci-joint le programme détaillé et la fiche d’inscription. 

    Amicalement 

     

    Michel Godicheau, responsable de la Coordination de la Libre Pensée en Europe 

     

    Télécharger « Marseille inscription v2.pdf »

    Télécharger « Orateurs et timing du colloque de Marseille.pdf »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • ANELALP  Association Nationale des élus locaux  Amis de la Libre Pensée: 200 millions d’euros à payer en plus pour nos communes :  la loi Blanquer aggrave la loi Debré

     

    ANELALP

    Association Nationale des élus locaux

    Amis de la Libre Pensée

    10/12 rue des Fossés-Saint-Jacques 75005 PARIS 

     

    Communiqué                                                                     Jeudi 3 octobre 2019

     

    200 millions d’euros à payer en plus pour nos communes :

    la loi Blanquer aggrave la loi Debré

    ANELALP  Association Nationale des élus locaux  Amis de la Libre Pensée: 200 millions d’euros à payer en plus pour nos communes :  la loi Blanquer aggrave la loi DebréL’enseignement catholique (95 % des écoles privées) est aux anges.

    Grâce à la loi Blanquer, environ 20 000 élèves supplémentaires de l’enseignement privé confessionnel, âgés de trois à cinq ans, relèveront de la scolarité obligatoire. Ils vont désormais bénéficier de la manne du contribuable et des collectivités locales.  

    Cette contrainte de financement des écoles privées, en application de la loi Debré de 1959, ne concernait jusqu’ici que les enfants des écoles élémentaires, à partir du Cours préparatoire (la scolarité obligatoire).

     

    Nos communes devront donc supporter pour les écoles maternelles privées les dépenses imposées par la loi Debré, frais de scolarité, dépenses de personnel (ATSEM, surveillance …)

    Et combien de millions pour le budget de la République ? 

    Toujours en application de la loi Debré, aggravée par la loi Blanquer, quel sera l‘impact financier pour le budget de l’État ? En matière de créations de postes ? De salaires supplémentaires des enseignants du privé ? Car si les collectivités locales paient les frais de fonctionnement, c’est l’État qui va payer les salaires des enseignants supplémentaires des écoles maternelles privées ! Une dépense de plusieurs millions d’euros, qui s’ajouteront aux 7 milliards et demi d’euros pris sur le budget de la Nation et versés annuellement aux établissements privés, à 95% catholiques.

    Un « laïque » M. Blanquer ? Non. La laïcité ce n’est pas la chasse aux mamans voilées dans les sorties scolaires. Sa politique est clairement au service de l’Église et de ses œuvres.

    À qui va servir la « scolarité obligatoire » dès trois ans ?

    La réponse est simple : à la seule école privée confessionnelle.

    Car rendre la scolarisation obligatoire à 3 ans n’aura en pratique aucune conséquence sur la scolarisation des enfants de cette tranche d’âge : 97,5 % des enfants de trois ans sont déjà inscrits à l'école maternelle, 98,9 % des enfants de trois à cinq ans.

    De plus rien n’obligera les parents de tous les enfants concernés (environ 26000) à les mettre à l’école : l’instruction est obligatoire, mais il n’y a pas d’obligation scolaire, l’instruction pouvant se faire à la maison.

    Compensation de l’État ?

    Au moment où nos communes voient baisser les dotations de l’État, au moment où la suppression de la taxe d’habitation pourrait remettre en cause la pérennité de nos budgets (là aussi avec des promesses de « compensation »), le gouvernement nous impose une nouvelle aggravation de la loi Debré.

    La loi prévoit certes la mise en place d’un accompagnement financier de l’ordre de 50 millions d’euros. Mais toutes les communes ne sont pas concernées, et les collectivités locales savent ce que vaut ce genre d’engagements de compensations, que l’État ne tient pas dans la durée.

    La loi Blanquer est bien une nouvelle attaque contre la laïcité et contre nos communes, un dispositif supplémentaire permettant un nouveau détournement d’argent public en faveur des établissements privés, à 95% confessionnels, bafouant, au mépris des principes républicains, de la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État.

    L’ANELALP réaffirme son exigence, avec la Fédération Nationale de la Libre Pensée, avec tous les laïques de ce pays :  

    Fonds publics exclusivement réservés à l’École publique

    Ni loi Debré, ni loi Blanquer ! Abrogation !

     

    Pour le bureau de l’ANELALP

    Christian Baqué, président. 

    ANELALP  Association Nationale des élus locaux  Amis de la Libre Pensée: 200 millions d’euros à payer en plus pour nos communes :  la loi Blanquer aggrave la loi Debré

    Télécharger « Loi Blanquer loi Debré.pdf »

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 29 septembre 2019

    Publications

    La Raison n°645 (octobre 2019)

    L'Editorial

     

     

    De Philippe Pétain à la Cinquième république : la mémoire nécessaire

    Un grand congrès régional de l’AILP s’est tenu à Valparaiso, au Chili à l’invitation de la Grande Loge du Chili et de son nouveau grand maître Sebastián Jans Perez. Il a eu lieu du 8 au 10 août 2019 et c’était la seconde fois, après celui de Concepción qu’un tel congrès avait lieu dans ce pays. Près de 150 libres penseurs se sont bousculés dans les cérémonies inaugurales, les diverses conférences magistrales et aussi les 5 tables rondes dont vous trouverez la liste dans le compte rendu copieux qu’en a fait José Arias.

    Par ailleurs, ce numéro est riche en informations historiques. Nous publions cette semaine la deuxième partie de l’article consacré par Annie Lacroix-Riz à la genèse du Pétain dictateur soumis, lors de la débâcle, à la domination hitlérienne. On y découvre comment le « héros de Verdun » était déjà largement acoquiné avec les éléments les plus troubles des ligues fascistes françaises, de la synarchie, de la cagoule, et de tous ceux qui ont activement ou passivement œuvré en France à la défaite de la révolution espagnole. Une lourde pièce supplémentaire au dossier.

    Pour faire bonne mesure, nous revenons également sur la création de l’UGIF, autre fait de Philippe Pétain, sous la plume de Dominique Goussot. Cette Union Générale des Israélites de France avait la particularité effrayante d’être composée de personnalités juives qui collaboraient avec les nazis jusque dans la persécution des juifs. Voilà un antisémitisme paradoxal et bien digne d’être soutenu par l’Etat français de Vichy. Cette organisation perverse, cousine des « Judenräte » des autres pays occupés devint rapidement obligatoire pour tous les juifs de France. L’étoile jaune alla de pair avec la carte d’adhésion à l’UGIF. Ayant officiellement « pour objet d'assurer la représentation des Juifs auprès des Pouvoirs publics notamment pour les questions d'assistance, de prévoyance et de reclassement social », l’UGIF devint en fait un horrible fichier ethnique. Pilier de la politique antisémite du ci-devant maréchal Pétain, elle s’abstiendra d’informer la population juive parisienne de l’imminente rafle du Vel d’Hiv. Ces deux articles de fond apportent des éléments peu connus sur les origines et le fonctionnement du pétainisme. Ce n’est pas inutile.

    Notre association a réalisé un à deux colloques pendant chacune des années anniversaires de la première guerre mondiale. Tous les aspects inhumains et intéressés de cette guerre, de son déclenchement au honteux armistice de 1918 ont été abondamment traités et nous dotent d'une riche collection documentaire. Nous terminerons l'année 1919 dans l'Aube, par un colloque sur Paul Meunier, courageux député, défenseur des travailleurs, et artisan d'une vaste action qui aboutit à la suppression des terribles Conseils de guerre spéciaux en 1916. Quelle que soit la brutalité de la répression militaire de 1917, cette suppression fit que les condamnations prononcées alors le furent avec plus de contenu juridique. Ce ne fut pas indifférent lors des révisions de procès qui purent avoir lieu à partir des années 20. Il n'était que naturel de rendre hommage à ce combattant de la justice.

    Christian Eyschen signe une note de lecture sur un livre absolument remarquable qui doit figurer dans votre bibliothèque : « l'Etat, l'argent et les cultes de 1958 à 1987 » par Jean-Pierre Moisset. Une analyse très précise des méfaits de la Ve République qui a repris et aggravé les bases du Régime de Vichy dans les relations entre l'Etat et les cultes. Plusieurs arrêtés du Conseil d'Etat sont cités dans la période, tous défavorables au principe laïque de non-subvention à tous les cultes. Par contraste, ceux que nous avons obtenus à une date récente représentent des victoires éclatantes. Ceux qui, sans n’avoir jamais mené aucune action juridique, ont tenté de minimiser ces avancées considérables en seront pour leurs frais.

    Quelques rappels historiques seront également utiles à l’encontre des nostalgiques de la "grandeur" gaullienne: la présidence du chanoine Kir pour la première séance de l'Assemblée Nationale de 1958, qui en appelle à l'aide de Dieu pour la nouvelle république. Bien entendu la loi Debré y est traitée en détail, mais aussi des coups moins connus. Ne croyez surtout pas que vous n'ayez rien à apprendre dans ce livre, même ceux qui, témoins des événements, jouissent en dépit de leur âge, d'une excellente mémoire, y découvriront nombre de forfaitures passées sous le tapis au fil des années.

    Je vous souhaite bonne lecture.

    Jean-Sébastien Pierre, Président de la Libre Pensée

     

    La Couverture

     

    Le Sommaire

     

     

     

     

    POUR VOUS ABONNER EN LIGNE

     

     

    Retour

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 6 septembre 2019

    Communiqués

    Louisa Hanoune condamnée dans un procès politique

     

    INFORMATION URGENTE

    Le tribunal militaire vient de condamner Louisa Hanoune, la secrétaire générale du Parti des travailleurs et co-coordinatrice de l’Entente internationale des travailleurs et des peuples à 15 ans de prison ferme.

    Ses avocats dénoncent un procès politique et font appel.

    Vous trouverez ci-dessous l’appel au rassemblement  de ce jeudi 26 septembre en direction de l’Ambassade d’Algérie à Paris.

    La Libre Pensée s’associe à cet appel

    Bien fraternellement

    Christian Eyschen, vice-Président de la Libre Pensée

     

     

    Le tribunal militaire vient de condamner Louisa Hanoune à 15 ans de prison ferme.

    Ses avocats dénoncent un procès politique et font appel.

     

    RASSEMBLEMENT

    devant l’ambassade d’Algérie à Paris

    jeudi 26 septembre, à 18 heures

     

    Pour la libération de Louisa Hanoune,
    de Lakhdar Bouregaâ

     
    et de tous les détenus d’opinion en Algérie !
     
    À L’ANGLE DE LA RUE DE MESSINE ET DE L’AVENUE DE MESSINE
    (métro ligne 2, stations Courcelles ou Monceau)

     

    Retour

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Télécharger « Phobies FCPE.PDF »

    – COMMUNIQUÉ DE PRESSE  

     

    La laïcité ne se nourrit pas de phobies, mais de la volonté de la paix civile

     

    La Laïcité a été établie dans notre pays pour en finir à tout jamais avec les guerres de religion. Pendant des siècles, des gens se sont massacrés, parce qu’ils n’avaient pas les mêmes croyances ou les mêmes manières de pratiquer leurs croyances. En établissant le respect de la liberté de conscience, la République a permis à chacun de croire ou de ne pas croire en toute liberté et sans jamais être inquiété.

     

    La loi du 9 décembre 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat a eu pour but de faire respecter la pleine et entière liberté de conscience pour chacun et pour tous. Dès son origine, la laïcité a donc considéré les « phobies » comme l’expression de Troubles Obsessionnels du Comportement de cerveaux dérangés par la haine de l’autre.

     

    La Libre Pensée n’est pas cathophobe, judéophobe, islamophobe, etc. Elle ne tend pas le poing contre l’autre, elle tend la main à celle et à celui qui n’est qu’un autre soi-même. Elle défend le droit de tous et de chacun de penser ce qu’il veut et de l’exprimer. La Libre Pensée s’honore de ne jamais avoir appelé à la répression contre quiconque, y compris, et surtout, contre ses adversaires. La force du droit contre le droit de la force, telle est sa devise.

     

    La Libre Pensée fait sienne la formule de Platon dans son Théétète : « Le philosophe est l’ouvrier de la vertu civile ». Si la laïcité n’est pas une philosophie, elle a des bases philosophiques qui se fondent sur l’Humanisme, le respect de l’individu et de ses droits. Elle dit avec le grand Victor Hugo : « Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action ». Vladimir Jankélévitch disait la même chose : « Le courage n’est pas un savoir, mais une décision, non pas une opinion, mais un acte. »

     

    On ne peut donc se réclamer de la laïcité en appelant

    au déchainement des phobies

     

    De la même manière, brandir le drapeau de la laïcité, comme le fait le ministre Blanquer du très clérical gouvernement Macron/Philippe (qui veut réparer le lien abimé entre l’Eglise et l’Etat) pour tenter d’interdire aux femmes musulmanes d’être accompagnatrices des sorties scolaires, relève de la xénophobie et non de la laïcité. Les accompagnants ne sont pas des fonctionnaires assujettis aux obligations du service public. Tel est la force du Droit. Vouloir leur interdire d'accompagner les sorties scolaires, tel serait le droit de la force. 

     

    Il faut choisir : la liberté ou l’oppression !

     

    C’est pourquoi, la Libre Pensée condamne de toutes ses forces la campagne haineuse déchainée par le pouvoir en place contre une affiche de la FCPE, qui rappelle le Droit. Elle assure la FCPE de tout son soutien. Elle appelle l’opinion publique laïque à combattre cette nouvelle chasse aux sorcières.

     

    Paris, le 26 septembre 2019

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Réhabilitation des 639 Fusillés pour l’exemple 14-18 par une loi déposée à l’Assemblée nationale.

     

     
        Mme la députée  Emmanuelle Fontaine Domeizel qui déclarait à notre délégation pacifiste en août 2019 avoir “les tenants mais pas tous les aboutissants”, semble avoir enfin trouvé les aboutissants”...
     
        Si l’on a bien compris, il s’agit d’en rester aux dispositions de la mission du centenaire 14-18 présidée par l’historien Antoine Prost, clos par le parjure retentissant de François  Hollande (celui qui avait promis!) .
     
        Une nuance par rapport à Macron qui avait fait dire par Mme Darrieusseq ‘’qu’ils avaient failli”. 
    Retour au “cas par cas” impossible, opposé à la réhabilitation officielle des 639 fusillés pour l’exemple 14-18.
    Une étagère au musée de l’armée avec les généraux fusilleurs...
    Quand on sait que d’autres pays l’ont réalisée!!! 
     
    Nicole Aurigny interpelle François Hollande sur la ligne de front 14-18:
    1,16 k abonnés 
     
    Nicole Aurigny, vice-présidente de la Libre Pensée interpelle le président de la République dans une video que Nicola Canteloup a plusieurs fois détournée sans le son original. Voici l'intégral de cette vidéo
     
    ___________________________________________________
      
    Mme la députée Delphine Bagarry reçoit notre délégation pacifiste le 04 octobre ... A SUIVRE!
      

     Appel des descendants :

    Télécharger « Appel-a-la-Republique-avec-sig.pdf »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • procès de Camille Halut

     

    La Libre Pensée est solidaire de cette action

     

    Bonjour,

     A l’approche de la date du procès de Camille Halut (le 1er octobre), nous nous permettons de vous relancer une nouvelle fois afin de partager la pétition largement :

    https://www.ldh-france.org/observer-laction-de-la-police-et-de-la-gendarmerie-est-un-droit-soutien-a-camille-halut/

     

    Procès de Camille Halut  La Libre Pensée est solidaire de cette actionLDH

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Courrier à  Monsieur le Maire de Saint-Michel l’Observatoire-Lincel     objet : Invitation célébrant la fin des travaux de l’Eglise Haute et respect de la loi de 1905

    _____________________________________________________________________________________________

    Courrier à  Monsieur le Maire de Saint-Michel l’Observatoire-Lincel     objet : Invitation célébrant la fin des travaux de l’Eglise Haute et respect de la loi de 1905
     
     
      
    LIBRE PENSEE  Fédération des Alpes de Haute Provence

    Siège social : Mairie des Mées     : lpahp@orange.fr

    ____________________________________________________________________________________________

      

    à  Monsieur le Maire de Saint-Michel l’Observatoire-Lincel

      

    objet : Invitation célébrant la fin des travaux de l’Eglise Haute et respect de la loi de 1905

      

      

                         Monsieur le Maire, 

      

    Des citoyens de votre commune nous ont informés de votre invitation célébrant la fin des travaux de restauration de l'Eglise Haute de St Michel, document qui suscite des réactions d’étonnement en ce qui concerne le respect de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat par les élus de la République.

      

    En effet, cette invitation de la mairie  comporte une publicité pour  une messe de l’évêque suivie d’un verre de l’amitié. C’est la confusion République et Eglise qui a donc motivé notre courrier.

      

     La plupart des édifices religieux et leurs mobiliers, datant d’avant 1905, sont la propriété de l’État, des départements et des communes. Lorsque des travaux d’entretien sont nécessaires, ils sont essentiellement pris en charge par les collectivités publiques.

      

     Aussi,  est-il  normal et utile que les élus et les représentants de l’État inaugurent ces réalisations. Ces inaugurations publiques, d’ordre républicain, permettent de montrer concrètement, entre autres, que la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’État a permis et permet de sauvegarder le patrimoine français, dans le respect de la liberté de conscience de tous les citoyens.                                               

      

    C’est  aux élus que revient la prérogative de mener l’inauguration, en l’occurrence la cérémonie de remerciements aux donateurs institutionnels, et non au représentant du culte concerné.

                 

    Aussi, la fonction publique des élus s’arrête juste avant les rites religieux : en l’occurrence, une messe.

      

    Autrement dit, après que soit coupé le ruban tricolore, chacun doit rester dans son registre, les uns repartant avec leurs attributs d’élus ou de représentant de l’État, les autres poursuivant leur chemin au plan spirituel.

      

     Sinon, ce serait reconnaître un culte, contrairement à l’article 2 de la loi de 1905 : «La République ne reconnaît… aucun culte ».

      

     

    Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations laïques et républicaines.

     

     

     

     

    _____________________________________________________________________________

     

    Courrier à  Monsieur le Maire de Saint-Michel l’Observatoire-Lincel     objet : Invitation célébrant la fin des travaux de l’Eglise Haute et respect de la loi de 1905

      

      

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 20/09/2019 Les Mées Conférence -débat avec Henri Huille de la Can de la FNLP: "Les combats de la Libre Pensée...

    20/09/2019 Les Mées Conférence -débat avec Henri Huille de la Can de la FNLP: "Les combats de la Libre Pensée... 20/09/2019 Les Mées Conférence -débat avec Henri Huille de la Can de la FNLP: "Les combats de la Libre Pensée...

    Télécharger « LP 21 sept.pdf »

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique