• Adresse du Congrès national de la Libre Pensée au mouvement laïque Pour défendre la loi de 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat, ne baissons pas la garde. Renforçons la mobilisat

    Adresse  du Congrès national de la Libre Pensée  au mouvement laïque     Pour défendre la loi de 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat, ne baissons pas la garde.  Renforçons la mobilisat

    Adresse

    du Congrès national de la Libre Pensée

    au mouvement laïque

     

    Pour défendre la loi de 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat, ne baissons pas la garde.

    Renforçons la mobilisation laïque

    dans l’unité la plus large !

     

    La loi du 9 décembre 1905, dite de Séparation des Eglises et de l’Etat, dispose : 

    Article 1 : La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public. 

    Article 2 : « La République, ne reconnaît, ne subventionne, ni ne salarie aucun culte ».

     

    Le Président Emmanuel Macron déclare le 9 avril 2018 au Collège des Bernardins, établissement de l’Eglise catholique : « Pour nous retrouver ici ce soir, Monseigneur, nous avons, vous et moi, bravé les sceptiques de chaque bord. Et si nous l’avons fait, c’est sans doute que nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l’Eglise et l’Etat s’est abîmé, et qu’il nous importe à vous comme à moi de le réparer. »

     

    Puis, après avoir visité tout ce qui se fait en matière de religions dans ce pays en leur demandant de l’aider dans son action gouvernementale, le Président de la République a annoncé qu’il allait faire procéder à une révision de la loi de 1905. Les pistes sont claires : permettre une aide financière aux cultes en échange d’un contrôle accru, notamment de l’Islam, et « réparer le lien entre l’Etat et l’Eglise ».

     

    L’objectif est aussi de reprendre l’article 38 du projet de loi « d'une société de confiance » qui avait été rejeté par le Parlement et qui visait à permettre aux associations cultuelles de tirer profit, pour leurs financements, de leurs biens immobiliers. Or, ceci est contraire à la lettre de la loi de 1905 : « La République, ne reconnaît, ne subventionne, ni ne salarie aucun culte ».

     

    La République n’a pas à aider financièrement les cultes !

    Adresse  du Congrès national de la Libre Pensée  au mouvement laïque     Pour défendre la loi de 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat, ne baissons pas la garde.  Renforçons la mobilisation laïq

     

    Télécharger « Adresse du Congrès national de la Libre Pensée au mouvement laïque.pdf »

     

    Télécharger « Séance inaugurale Congrès Alizay.rtf »

    « – COMMUNIQUÉ DE PRESSE – La Libre Pensée a été auditionnée à l’Assemblée nationale sur les lois bioéthiquesLa Libre Pensée s’adresse à la jeunesse Motion du Congrès national de la Libre Pensée sur le Service National Universel Non à l’embrigadement de la Jeunesse ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :