•                                                                              Message:___________________________
     
     
     
    Bonjour,

    Votre étrange silence sur l'expansion radicale de l'islam en France est assez troublant.
    Et pourtant, la laïcité s'applique à TOUTES les religions
     
    ___________________________________________________________________________________
                                                                                              
     
     
     
    ___________________________________________réponse LP04:______________________________
     
     
    Bonjour Monsieur,

     

      Pour répondre à votre remarque: La laïcité institutionnelle, c’est la loi de 1905 et les lois scolaires de 1881-1886.
    La Libre Pensée intervient lorsqu’un culte l’enfreint.
     
    La remise en cause de la laïcité concernant l’islam provient du gouvernement Hollande-Vals qui prétexte les attentats de janvier pour tenter d’étendre le concordat d’Alsace-Moselle au culte musulman, notamment en assurant la formation universitaire des imams aux frais de l’Etat. Sans oublier les baux emphytéotiques illégaux encouragés déjà par Sarkozy et Guéant pour la construction de mosquées.  L’Eglise catholique, culte dominant (politiquement en hausse constante et non en nombre d’adeptes!) en France, intéressé à la pérennisation de cette manne de fonds publics, joue tout son rôle dans cette affaire, comme d’habitude. Quant à l’expansion de “l’islam radical”, si vous voulez parler des menaces terroristes en France, la Libre Pensée dénonce la manipulation politique du 11 janvier : le choc émotionnel,  la peur entretenue par les médias, qui se traduit par la tentative de remise en cause de la laïcité scolaire par l’entrée des religions dans l’école laïque (réactivation du rapport Debray de 2002) et la mise en place de la “réserve citoyenne” par la ministre de l’Education nationale, c’est à dire l’intrusion de la société civile dans l’école pour la faire exploser. Curés, imams, rabbins...politiciens, patrons, s’y précipitent sous la forme déguisée d’associations agréées notamment par Jeunesse et Sport donc par ledit ministère.   S’il s’agit de crier haro sur les 4 millions de musulmans en France, instrumentalisés en période de crise par un gouvernement aux abois, il ne faut pas compter sur la Libre Pensée. La ficelle du bouc émissaire pour détourner l’attention du peuple est vieille comme le monde. Le gag de la “5ème colonne” d’un général de Franco pour reprendre Madrid aux républicains espagnols, repris par Estrosi il y a peu, a fait long feu.
    Talibans, al qaida, el etc....sont des créations des USA et de leurs supplétifs européens pour des intérêts qui n’ont rien à voir avec la religion. Ils étaient tous rassemblés à Paris le 11 janvier (bouchers des peuples de toutes obédiences), puis peu après ont assisté aux funérailles de leur ami et serviteur, le roi d’Arabie saoudite... grand intégriste islamique selon “le prophète-qu’il-soit-loué!”
    A-t-on sommé les catholiques de s’expliquer quand Brévik en 2011, a assassiné de sang froid des dizaines de jeunes,  à Oslo, au nom du “fondamentalisme chrétien”?
     
        Comme vous le voyez, les coups du 11 septembre 2001 et du 11 janvier 2015 ne nous font pas perdre la tête: la défense de la loi de 1905 est vitale pour la démocratie et la république. S’il y a “un étrange silence”, il émane des médias aux ordres qui taisent l’action de la Libre Pensée et de son Internationale.   La Libre Pensée défend, bec et ongles, la loi de 1905, la laïcité institutionnelle, seule garantie pour nos libertés, en accord avec Benjamin Franklin: 

    “Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité

    ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.”

    W.S.
     
     
     
    Et à propos de la mairie de Paris dont vos tweets malveillants nous abreuvent:
    Flattez-vous que l'on daigne encore vous répondre.
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • J.L. Icard  vs C.Testanière

    Télécharger « hpi 16 déc 2014.pdf »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire