• La Raison n°631 (mai2018) chez nos abonnés L'édito du président Jean-Sébastien Pierre, Le vent se lève

    Publications

    Le vent se lève

    La Raison n°631 (mai2018) chez nos abonnés

     

    L'édito du président Jean-Sébastien Pierre,

    J'emprunte ce titre à un célèbre film de Ken Loach. Qu’il en soit remercié. "En avril, ne te découvre pas d'un fil, en mai fais ce qu'il te plait". Pour poursuivre l'adaptation républicaine des dictons populaires, je vous propose : "En germinal, garde ta cape hivernale, en floréal, comme te plaira te dévoile". Nous sommes au printemps depuis le 19 ventôse, journée d'équinoxe propice aux tempêtes. Les grèves ont commencé contre le gouvernement Macron qui, après avoir ravagé le Baccalauréat comme premier grade universitaire et imposé ses plans antisociaux par voie d'ordonnances, s'attaque aux acquis des fonctionnaires et, en particulier, des cheminots. A l'heure où j'écris ces lignes, je ne peux savoir quelles formes, ni quelles dimensions prendra la révolte populaire. La Libre Pensée, fidèle à sa nature sociale, soutient évidemment toute forme de résistance. Ce numéro de floréal an 227 ne manque pas de contenu. J'en extrais quelques points saillants, et, comme chaque fois que l'on fait un choix, celui-ci peut être taxé d'arbitraire, c'est un risque à prendre.

    La Raison revient sur le colloque Havemann qui a déjà fait l'objet du dossier de notre numéro précédent. Ses Actes, disponibles auprès de notre librairie, font état de discussions philosophiques au sein des sciences de la nature et même en celui des mathématiques. Au cœur du débat, est la question d'un mode de pensée dialectique en sciences. La dialectique est, à l'origine, l'art du dialogue, l'art du débat. La philosophie, dite moderne, a basé beaucoup de ses principes sur la contradiction. Certains matérialistes, très sincères, contestent vivement l'utilisation de ce concept. Certains proclament que toute philosophie qui admet la contradiction est incohérente. Cependant, la science contemporaine s'y heurte en permanence et le réel lui-même prend des apparences terriblement contradictoires. C'est le cas notamment de la physique quantique, mais également de la théorie de l'évolution. Si le principe du tiers exclu permet de construire une logique formelle d'une considérable efficacité - elle est à l'œuvre dans toutes les techniques numériques, - elle vole en éclat devant la complexité du réel. Comment traiter alors le contradictoire ? Havemann propose des réponses, d'autres, non moins libres penseurs, en apportent d'autres, c'est un moment de cette confrontation que vous trouverez dans ces Actes.

    Les suites du 7e congrès de l'AILP ne cessent d'alimenter nos colonnes, et la discussion internationale se poursuit et s'amplifie. Ce mois-ci, vous aurez de passionnantes nouvelles de Pologne, à travers le congrès de la laïcité qui s'y est tenu, dans un pays dont l'Eglise catholique entend faire un fief féodal avec le plein consentement d'un gouvernement des plus réactionnaires. Les droits des femmes, déjà sévèrement restreints, seraient ramenés à un niveau de régression incroyable. Nous avions salué chaleureusement la fondation de la Libre Pensée de Tunisie, et voilà que son Président est victime d'une agression absolument odieuse. Michael Nugent, Président d'Atheist Ireland donne une interview fort dense où il nous entretient de deux des combats de son association : le premier contre l'instruction religieuse (catholique !) obligatoire et le second dans sa lutte, comme en Pologne et dans d'autres pays, pour l'IVG. En rapport avec cette situation irlandaise, nous publions une chronique du film "les Magdalena sisters" qui, à travers le
    drame vécu par de jeunes femmes "filles-mères" comme l'on disait naguère, nous rappelle aussi celui du couvent de Tuam. Nous avons également un message de l'Uruguay, la laïcité est une revendication qui progresse !

    On aurait tort, je pense, de sourire à l’article sur la Lutte des classes au Vatican, car nous faisons état d'un mouvement pour la dignité du travail chez les religieuses qui pourrait s'étendre à nombre de congrégations. Oui, les femmes religieuses sont traitées comme des esclaves par l'Eglise catholique. Oui, un mouvement de révolte nait au sein même du Vatican. La Libre Pensée soutient tous les mouvements de révolte pour une vie plus digne. En quoi le palais papal pourrait-il être, sous prétexte religieux, un territoire de non-droit ?

    Vous verrez également que nous avons été reçus par le Conseil National Consultatif d'Ethique. Nous avons toujours contesté la nature même de cet organisme, mais nous tenions à être entendus. Sur tous les sujets traités par la loi dite de bioéthique, nous avons des propositions qui vont toujours dans le sens de disposer librement de son corps, de sa sexualité et de sa vie. Cela fait partie du combat contre les Eglises. Nos propositions ont été consignées et notre documentation, maintenant abondante, a été fournie. Nous verrons prochainement à quelles sirènes répond l'action du gouvernement et du Parlement.

    Jean-Sébastien PIERRE

    Président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée

     

    La Couverture

     

     

    Le Sommaire :

     

     

    Pour vous abonner par voie postale :

    • 10 n° : 25€
    • 20n° : 45€
    • Paiement de l'étranger : 27€

    envoyer un chèque à l'ordre La Libre Pensée Fédération nationale des Libres Penseurs : 10rue des Fossés-St-Jacques 75005 Paris

     

    Pour vous abonner en ligne :

     

    Librairie de la FNLP

     

    « Discours de Christian Eyschen, pour la FNLP, le 7 avril, au meeting laïque unitaire de Montpellier Discours de Christophe Bitaud de la CAN de la FNLP au Mur des Fédérés de la Commune de Paris 1er mai 2018 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :