• LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE MAIRE DE MANOSQUE

    Suite à cet article dans HPI:
    ____________________________________________________________________________________
     
    Haute Provence Info 1er juillet 2011
           

    Pique-nique de Manosque-Fraternité

     Manoque-Fraternité organise la dimanche 3 juillet (à partir de 11h30) un pique-nique à la Rochette pour tous les Manosquins. Ce sera une occasion de rencontre conviviale interculturelle et interreligieuse. « Les représentants des différentes familles spirituelles et communautaires sont convaincus qu’il faut instaurer un dialogue et une meilleure compréhension entre tous les Manosquins Chrétiens, Juifs, Musulmans et hommes de bonne volonté. Nous devons passer aux actes pour créer ce climat de compréhension, de fraternité.

    À tous les Manosquins, nous lançons un appel à venir se joindre à nous. Nous trouverons ensemble les moyens de réaliser ce grand projet : Manosque-Fraternité ».

    _______________________________________________________________________

     LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE MAIRE DE MANOSQUE   Publié le  30 novembre 2011   par LIBRE PENSEE 04
     
     
     LIBRE PENSEE  Fédération des Alpes de Haute Provence
     ______________________________________________
     
     
     
     
     
    Monsieur le Maire,      
     
    L’article (ci-contre) paru dans le journal “Haute-Provence Info” du 1er juillet 2011 a retenu toute notre attention.
     
    C’est à cette occasion que nous avons pris connaissance de la constitution en novembre 2009, à votre initiative de “Manosque-Fraternité”, instance consacrée au “vivre-ensemble”.
     
    Monsieur le Maire, vous vous présentez comme garant des principes républicains de laïcité,… représentant l’ensemble des citoyens…  et à ce titre, vous ambitionnez de promouvoir le “vivre ensemble harmonieux”.
    N’y a-t il pas contradiction entre rappeler la Laïcité et  vous appuyer… sur les dignitaires religieux ! Enfin, ceux des “religions du livre” et comme le dit l’un d’entre eux, celles qui sont “reconnues” !
     
    Il semblerait que pour vous la laïcité semble se limiter à ce que : « … l'État ne finançant aucun culte, la structure n'aura pas de budget propre »…
     
    Nous tenons donc à vous rappeler l’article 1er et 2 de la loi de 1905 :
     
    ARTICLE PREMIER. - La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.
    ART. 2.- La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.
     
    Rappelons que celle-ci inclut le libre exercice des cultes (article 2 de la loi de 1905) comme conséquence de la liberté de conscience. La liberté de conscience est la mère de toutes libertés, elle implique qu’aucun culte ne soit reconnu afin que chaque citoyen reste libre d’en avoir un, de nepas en avoir ou d’en changer.
     
    Il s’agit donc bien avec « Manosque- fraternité », de favoriser les communautarismes religieux. C’est un encouragement officiel à ce que les religions « s’institutionnalisent davantage ». Monsieur le Maire, ceci est contraire au principe de laïcité comme aux termes de la loi de 1905  que pourtant vous invoquez.
     
    Monsieur le Maire, la laïcité institutionnalisée par la loi de 1905, est une organisation de la société qui a garanti pendant des décennies la paix civile. Une organisation fondée sur la reconnaissance d’un rôle politique des cultes mène au communautarisme religieux, voire ethnique
    .
    De nombreux pays ont donné des exemples désastreux de ces communautarismes.
     
    Libres penseurs, nous sommes soucieux de défendre la République une, indivisible et laïque 
    et donc la séparation entre sphère privée et sphère publique.
     
    Nous nous permettons de vous rappeler que la Libre Pensée est un courant de pensée  traditionnellement présent chez de nombreux citoyens de ce pays qui, de plus en plus nombreux,
    ne se reconnaissant dans aucun culte, ne sauraient accepter d’être considérés comme des citoyens de seconde zone.
     
    Nous avons l’honneur, Monsieur le Maire, de vous demander de nous accorder une entrevue afin d’éclaircir ce point avec vous.
     
    B.R.
     
    _____________________________________________________
     

    LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE MAIRE DE MANOSQUE   Publié le  30 novembre 2011   par LIBRE PENSEE 04

     

     

    « "La Revanche du parti noir", la conférence de Pierre Roy Réponse de la LP04 à Sophie de Byzance, "copte laïque" »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :