• Déclaration du Conseil international de l’AILP/IAFT

     

    « Violences et religions »

    A l’occasion de récents évènements tragiques à Paris, Bruxelles, Londres, Barcelone, Cambrils, Charlottesville, Sorgout, Turku, Bangalore ; le Conseil international de l’Association internationale de la Libre Pensée tient à rappeler ses positions historiques et traditionnelles :

    • Toute religion monothéiste et leurs appareils portent en eux-mêmes la violence de la vérité révélée, du dogme, de la guerre sainte, des croisades et du djihad.
    • Les sanglants actes terroristes commis, des USA à la Russie, de la France à l’Espagne, de la Finlande à la Belgique en passant par l’Angleterre, sont les démonstrations sanglantes du caractère violent et barbare des religions monothéistes.

    L’AILP/IAFT condamne tous ces actes odieux et refuse la logique des  théories qui programment à terme un affrontement généralisé à l’échelle de la planète entre les différentes cultures et religions, avec des massacres gigantesques à la clé. Ces théories visent à promouvoir l’Occident chrétien comme le « rempart de la civilisation ».

    L’AILP/IAFT rappelle que les victimes (morts et blessés) de ces crimes se comptent par milliers et que les assassins sont issus de toutes les religions. Aucune n’a l’exclusivité de la barbarie. Les victimes les plus nombreuses des actes barbares djihadistes sont de loin les musulmans eux-mêmes.

    Compte tenu de sa détermination à lutter résolument contre toute forme de dogmatisme et d’obscurantisme religieux, l’AILP reconnaît les faits suivants :

    1. L’Islam politique est une idéologie et un mouvement politico-religieux international obscurantiste, anti-laïque, liberticide, théocratique, prosélyte et totalitaire. Il est une forme intégriste de l’Islam. À l’échelle planétaire, ce mouvement est au moins aussi dangereux que les plus fanatiques de tout autre intégrisme religieux, y compris les intégrismes chrétiens.
    2. L’Islam politique a divers moyens de se promouvoir et de se répandre, le plus spectaculaire de ces moyens étant le terrorisme. Toutefois, ce dernier n’est que la pointe de l’iceberg, car l’islamisme dispose de toute une gamme de moyens de propagande, allant jusqu’aux plus banals et quotidiens, comme la normalisation de plusieurs pratiques islamiques dans les espaces publics, débordant ainsi le cadre privé dans lequel la pratique religieuse devrait être cantonnée.
    3. Il est nécessaire d’interdire le port de ces voiles dans les institutions de l’État et dans les Ecoles publiques.

    Ainsi, l’AILP dénonce l’islamisme, comme elle dénonce et combat tous les intégrismes religieux,  et déclare sa volonté de lutter assidûment contre ce mouvement liberticide en analysant son idéologie et ses divers moyens de propagande et en proposant des mesures pour y faire face.

     

    L’AILP/IAFT réaffirme que le respect de la liberté de conscience est une revendication démocratique essentielle à mettre en œuvre partout sur tous les continents, notamment par l’avènement plein et entier de la Séparation des Eglises et de l’Etat. La loi doit être la même pour tous au nom du principe d’Egalité des êtres humains.

     

    Association démocratique et laïque, l’AILP/IAFTconsidère que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est aussi une revendication démocratique essentielle.

    La négation de ces deux revendications, notamment, est source de conflits et d ‘affrontements qui ne peuvent déboucher que sur des guerres et des actes barbares où l’Humain est toujours la première et la dernière victime.

     

    Comme l’indiquait le Congrès de Rome de 1904 de la Libre Pensée internationale, les Etats doivent être « démocratiques, laïques, et sociaux ». Telle est la seule voie pacifique pour l’émancipation des peuples.

    Paris, le 24 septembre 2017

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Discours d’ouverture de Christian Eyschen

    du 7ème Congrès de l’Association internationale

    de la Libre Pensée

    Chers amis,

    Chers camarades,

    Il me revient le redoutable privilège d’ouvrir ce 7ème Congrès de l’Association internationale de la Libre Pensée.

    Tout d’abord, je voudrais tous vous remercier d’être présents, venus parfois de si loin, venus de tous les continents pour participer à ce grand moment de fraternité dans la Libre Pensée.

    Bienvenue à Paris, ville lumière, ville des Lumières. La lumière, c’est bien sûr celle de la Tour Eiffel que vous avez trouvé, sous un format réduit dans votre sacoche du Congrès. C’est un peu de Paris que vous ramènerez chez vous. Ce monument qui fut construit pour le temps d’une exposition universelle de 1889, dure depuis 128 ans et est devenue le symbole de Paris et plus largement de la France.

    Construite par des mains d’ouvriers, elle est un symbole laïque du génie humain et est presqu’autant visitée que la cathédrale Notre-Dame de Paris qui a été aussi construite avec la sueur et le talent d’autres ouvriers à une autre époque.

    Bernard de Castera dans son ouvrage sur le compagnonnage disait : « Ce qui nous reste des civilisations disparues, c’est ce qu’elles ont fait : les monuments que les peuples ont bâti, les statues que les tailleurs de pierre ont sculptées, les poteries que les mains ont façonnées. En un mot, ce qui nous reste, c’est le travail des ouvriers; et nous devinons les pensées invisibles des peuples à travers les œuvres visibles que nous a léguées l’activité de leurs mains.

    Ce qui nous reste, ce sont aussi les outils, à partir desquels nous pouvons retracer l’activité et le mode de vie des hommes, leur culture, en un mot. Car la culture des hommes est d’abord celle de leur activité ouvrière - inséparable, d’ailleurs, de l’activité sacrée qui se déploie autour des étapes marquantes de la vie humaine : naissance, puberté, mariage, et bien sûr, la mort. L’activité ouvrière depuis les origines est inséparable du sacré. La culture ouvrière est une culture sacrée...

    La Charte des Compagnons du devoir donne pour l’initiation les étapes suivantes : « Par la conscience du métier, le Compagnonnage mène à celle de l’homme, et par la conscience de l’homme, à celle de la Cité. Du chef d’œuvre, il atteint à la notion d’élite, et de la notion d’élite, celle d’ordre civique. »

    Paris est aussi ville des Lumières. Il suffit de se promener pour le voir. Il y aura en marge de ce congrès deux promenades éducatives, l’une sur les traces de Thomas Payne grâce au talent de notre amie Margaret Downey venus tout exprès des USA pour cela et une autre dans le Montmartre laïque avec notre camarade Jean-Marc Schiappa, Président de l’Institut de Recherche et d’Etude sur la Libre Pensée.

    Il suffit de se promener à Paris pour y découvrir les statues de Diderot, Voltaire, Thomas Jefferson, Condorcet, Benjamin Franklin, par exemple. Vous marcherez sur les traces d’Helvétius, Etienne Dolet, Michel Servet, Maximilien Robespierre. 

    Paris a toujours été une ville de révolte et de progrès, du Moyen Âge à la Révolution française, de 1848 à la Commune de Paris. C’est la ville ou fut votée les grandes lois de la République et nos chères lois laïques instituant l’Ecole publique laïque et la Séparation des Eglises et de l’Etat.

    C’est aussi la ville de l’union du mouvement démocratique et du mouvement ouvrier, arrachant une à une les conquêtes sociales. A l’heure où les tenants de la finance et de l’exploitation entendent faire tourner la roue de l’Histoire à l’envers, le pavé parisien résonne encore et résonnera de plus en plus de la colère du Paris populaire.

    C’est donc un honneur pour Paris de recevoir le 7éme Congrès de l’AILP. Que de chemin parcouru depuis Oslo le 10 août 2011 où nous avons constitué l’Association internationale de la Libre Pensée ! Oslo, Mar del Plata, Conception,  Montevido, Londres, Quito et maintenant Paris.

    L’Association internationale de la Libre Pensée est devenue une véritable Internationale de la Libre Pensée, s’appuyant sur tout l’héritage de nos ainés et des Internationales précédentes.

    Notre Association internationale s’inscrit dans la continuité de toutes les Internationales de la Libre Pensée qui ont existé depuis 1880. La Libre Pensée, comme la laïcité,  est nationale dans sa forme et internationale dans son contenu. Elle vit dans la conscience de toutes celles et de tous ceux qui veulent conduire leur propre destinée sans se soumettre à une quelconque volonté divine, qui n’est toujours  que le masque de l’oppression.

    A travers l’Histoire, et à cause des vicissitudes de l’Histoire, il y a eu plusieurs Internationales de la Libre Pensée qui se sont succédé dans le temps et parfois concurrencées dans le même temps. Le chemin de la conscience humaine pour se libérer n’a jamais été un long fleuve tranquille.

    L’Histoire amène toujours tout le monde à se positionner face aux événements et aux tâches que celle-ci pose comme dans un grand livre ouvert devant l’Humanité. C’est à elle, et à elle seule, de remplir les pages de sa destinée : l’émancipation de l’Humanité sera l’œuvre de l’Humanité elle-même. Il ne saurait y avoir de sauveur suprême, ni dieu, ni césar, ni tribun.

    Face à des évènements considérables, les libres penseurs des différents pays ont pu apporter des réponses parfois différentes, mais toujours axées sur la pleine et entière liberté de conscience à conquérir ou à préserver.

    L’Histoire internationale de la Libre Pensée est, comme la vie de chacun, faite de rencontres et de séparations, car, fort heureusement, tout le monde ne pense pas la même chose. Mais il existe un socle commun à tous et de tout temps : la volonté de voir le monde débarrassé du cléricalisme, de la religion et de l’oppression. En un mot comme en cent, ce qui fonde l’action des libres penseurs, c’est la liberté qui guide les peuples sur le chemin de leur émancipation.

     

     

    Une leçon peut être tirée de tous ces événements : la division et la séparation viennent toujours quand on introduit des éléments extérieurs au sein de la Libre Pensée afin d’y faire des clivages pour des raisons qui trouvent leur origine dans des éléments étrangers à la Libre Pensée.

    Si l’on s’écarte des principes généraux de la Libre Pensée, qui se veut « sociale, démocratique et laïque » comme l’a affirmé le grand Congrès international de Rome en 1904, prélude au vote de la loi française de Séparation des Eglises et de l’Etat de 1905, si on ne se tient  pas à égale distance de toutes les religions et de toutes les oppressions, alors est introduit le germe de la discorde.

    La Libre Pensée considère que toutes les religions, du judaïsme en passant par le christianisme et l’hindouisme jusqu’à l’Islam, sont des fauteurs de guerre, de réaction, de barbarie et de recul de la civilisation. Elle ne fait aucune distinction dans son refus de l’intolérance et du dogmatisme. Il suffit de voir la dramatique actualité des attentats et des assassinats sur tous les continents. La religion tue, les religions tuent et nous les considérons toujours comme les pires obstacles à l’émancipation humaine.

    Au cours de ce congrès nous débattrons l’état des trois campagnes de l’AILP sur les crimes des Eglises, le financement public des religions et le combat pour la Séparation des Eglises et de l’Etat. Nous étudierons aussi l’action pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes, le droit de mourir dans la dignité et pour la défense de la science.

    A l’heure où de la Turquie musulmane à la Pologne catholique en passant par des Etats protestants des USA, il semble que Darwin et son enseignement doivent devenir à nouveau des proscrits, il est plus que nécessaire que les libres penseurs s’unissent et ne se laissent pas diviser par des querelles subalternes. C’est notre responsabilité devant la conscience humaine.

    C’est pourquoi l’AILP ne peut que se féliciter de l’existence de la Déclaration internationaled’associations de tous les pays belligérants de la Première Guerre mondiale pour la réhabilitation des milliers de Fusillés pour l’exemple. De nombreuses organisations de Libre Pensée ont contresigné cette Déclaration, qui honore la conscience humaine, celle que ne pliera jamais sous le boisseau de la barbarie et de l’horreur de la guerre.

    Il est aussi significatif à cet égard que notre Appel international pour le non-financement public des religions, lancé à Montevideo, ait reçu aussi les signatures de près d’une centaine d’associations de tous les continents. L’aspiration à la Séparation des religions et des Etats est une aspiration universelle.

    Pour terminer, je voudrais remercier tous les intervenants pour le travail qu’ils vont fournir dans ces trois jours intensifs de Congrès. Je remercie aussi vivement tous les représentants des associations internationales, représentant toutes les sensibilités du monde laïque, libre penseur, humaniste, athée,  et des sceptiques, rationalistes et a-dogmatiques, qui sont présents et qui vont prendre la parole.

    Incontestablement, quelque chose va naître à Paris et qui comptera pour longtemps.

    Je déclare ouvert les travaux du 7ème Congrès de l’Association internationale de la Libre Pensée.

    Bons travaux à tous.

    Christian Eyschen, Porte-parole de l’AILP

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Salutations de Mme Marlène SCHIAPPA Secrétaire d'Etat au 7ème Congrès mondial de l'AILP

     Salutations de Mme Marlène SCHIAPPA Secrétaire d'Etat au 7ème Congrès mondial de l'AILP

     

    Lors de la session d'ouverture du congrès, vendredi 22 septembre, Mme Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d'Etat à l'Egalité Femme Homme, est venue saluer le congrès.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 20 septembre 2017                     Publications

    L'IDEE LIBRE n°318 (septembre 2017)est parue

     L'IDEE LIBRE N°318 OUVRE SON DOSSIER SUR LA

    REVOLUTION RUSSE DE 1907

    La couverture

     

    Le Sommaire :

     

     

    Présentation de Jean-Marc Schiappa

     

    Retour vers la Russie de 1917

    L’Idée Libre a été confronté, pour ce numéro, à une double contradiction : ne pas traiter le centenaire de la Révolution russe eut été impossible, ne serait-ce que parce que, justement, notre revue, dès 1918, a refusé d’hurler avec les loups et, dans la limite des connaissances et des informations de l’époque , a cherché à éclairer ses lecteurs. D’autre part, le tsunami – qui n’a jamais cessé - de calomnies, de bêtises, d’à peu près, dont on ne sait jamais s’il s’agit de propos conscients ou d’ignorance nous a interpellés. « Que faire ? », et cette interrogation a encore un peu plus de sel quand il faut considérer la Révolution de 1917. En outre, il fallait que notre revue ne soit ni convenue ni répétitive : d’un strict point de vue historique, on peut malgré tout enregistrer certaines productions de qualité (dans les ouvrages, ce sont surtout des rééditions, d’ailleurs)

    Nous avons, en conséquence, décidé de republier certains textes. Certains connus mais dont la présence dans ces colonnes ne dépare pas, eu égard au sujet. Ils l’éclairent et éclairent toute la méthode de travail de notre revue. Malgré tous les efforts des libre-penseurs, le décret de Séparation de la Russie soviétique est encore méconnu ; l’article de Lénine sur l’attitude du parti ouvrier en matière de religion est souvent l’objet d’ouï-dire et/ou de citations tronquées. Rarement, il est publié dans son intégralité et, à partir de là, il est facile de le tirer dans un sens ou dans un autre. Le fond de révolte anti-religieuse du peuple russe  est on ne peut mieux expliqué par les pages de Bakounine

    D’autres articles éclairent le contexte général sur la place politique de l’Église orthodoxe, l’antisémitisme structurant le tsarisme (et l’inverse, tant l’un et l’autre sont imbriqués) et la continuité de la politique des révolutionnaires bolchéviks sur la politique anti-religieuse.

    Enfin, nous avons évoqué plus haut la défense de la Révolution russe effectuée par L’Idée Libre dès 1918 et ce texte de Lorulot mérite assurément mieux qu’une vague considération archivistique. Certes, on peut sourire sur telle appréciation (l’abstinent Lorulot se réjouissant de la disparition en Russie du fléau social qu’est l’alcoolisme… la réalité fut autre…) ou sur telle imprécision. L’essentiel n’est pas là. L’Idée Libre dès ses origines se situait sur le terrain de la raison et de l’insoumission, ces deux termes se complétant.

    Par ce numéro, nous avons voulu être dans cette continuité.

    Jean-Marc Schiappa

    Où trouver l'Idée Libre ?

    Nous vous rappelons la liste des librairies qui ont accepté de mettre en vente notre revue :

    • Librairie de Provence 31, cours Mirabeau 6 rue Nazareth 13100 AIX EN PROVENCE,
    • Point Virgule etc... rue des Carmes 15000 AURILLAC,
    • Le Grand Cercle Centre Commercial Art de Vivre ERAGNY/OISE (95),
    • L'Herbe entre les Dalles 7 rue de la Barillerie 72000 LE MANS,
    • D'un Pavé à l'Autre 19, rue Tatin 27400 LOUVIERS,
    • PMU Presse Les Camoins 5 place du Monuments 13011 MARSEILLE,
    • L'Attrape-mots 212 rue Paradis 13006 MARSEILLE,
    • L'Odeur du Temps 35 rue pavillon 13001 MARSEILLE,
    • Librairie Maupetit 142, La Canebière 13001 MARSEILLE,
    • Bouquinerie des 5 avenues 211, BD de la Libération 13004 MARSEILLE,
    • L'Atinoir 4, rue Barbaroux 13001 MARSEILLE,
    • Ferrybook 194 rue Paradis 13006 MARSEILLE,
    • Quilombo 23 rue Voltaire 75011 PARIS,
    • Kiosque Presse 53, Bd de Reuilly 75012 PARIS,
    • Librairie Peiro Caillaud 41 Cours national 17100 SAINTES,
    • Librairie Trarieux 100 avenue Victor Hugo 19000 TULLE.
    • Si vous pensez qu’une librairie de votre localité pourrait prendre en charge – dans des conditions très souples – la vente de quelques numéros de notre revue, contactez notre libraire ou écrivez à idee.libre@fnlp.fr.

    Vous pouvez bien sûr commander l'Idée Libre auprès de la librairie de la FNLP

    Et vous abonner en ligne

    ou auprès des fédérations et groupes

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Rassemblement International de la Libre Pensée

     

    Pour la Séparation des Eglises et de l’Etat sur tous les continents et dans chaque pays,

    Jeudi 21 septembre 2017 à 18H3

    Square Garibaldi
    (Métro : Cambronne)

    En Hommage à Giuseppe Garibaldi, le Héros des Deux-Mondes

    L’Association internationale de la Libre Pensée a décidé de faire du 20 septembre de chaque année, la Journée internationale de la Libre Pensée pour la Séparation des Eglises et de l’Etat, placée en hommage à Giuseppe Garibaldi.

    Celui-ci (1807-1882) a combattu inlassablement pour l’unité de l’Italie, pour la République, la Démocratie et la Laïcité. C’est sous sa conduite morale que les troupes italiennes rentreront dans Rome le 20 septembre 1870, brisant le pouvoir temporel du pape et du Vatican, prélude à l’unité italienne.

    Il a combattu pour ses idéaux sur le continent européen et sur le continent américain. C’est pourquoi, il est rentré dans l’Histoire comme le « Héros des Deux-Mondes ». Le 20 septembre, en Amérique latine, est fêté comme une date de la libération des peuples, ce jour marque le combat pour la laïcité de l’Etat dans différents pays.

    Durant la Guerre de Sécession aux Etats-Unis, il a été sollicité par Abraham Lincoln pour être commandant de division dans l'armée de l'Union. Il déclinera cette proposition, car l’émancipation des esclaves n’était pas encore à l’ordre du jour pour Lincoln.

    Giuseppe Garibaldi a combattu en France en 1870 dans la guerre franco-prussienne dans les armées républicaines après l’abdication de Napoléon III. Il est élu à l’Assemblée nationale. Il en sera exclu par les « Versaillais », ce qui entrainera la démission de Victor Hugo en protestation. Il a été sollicité ensuite par la Commune de Paris pour diriger les troupes de la Garde nationale, les Fédérés. Il refusera pour ne pas se mêler d’un conflit « entre républicains ».

    La Libre Pensée internationale lui rendra donc un hommage mérité à l’occasion du 7éme Congrès de l’Association internationale de la Libre Pensée à Paris (22 au 24 septembre 2017), par une séance publique  inaugurale au Square Garibaldi.

    Prendront la parole :

    Maria Mantello de la Libre Pensée italienne « Giordano Bruno »

    Elbio Laxalte, pour la Libre Pensée d’Uruguay

    Pierre Gueguen pour la Libre Pensée française

     

    inauguration de la statue le 13 juillet 1907

     

    Adresse aux Internationalistes libres penseurs

    Chers Camarades,

    La Libre Pensée est nationale dans sa forme et internationale dans son contenu. Nous avons besoin du concours financier de tous pour pouvoir faire venir des libres penseurs de tous les continents au 7éme Congrès de  l’Association internationale de la Libre Pensée.

    Nos camarades d’Afrique, d’Asie, d’Europe de l’Est, d’Amérique latine, du Moyen-Orient, du Pacifique ont besoin d’être pris en charge financièrement en totalité ou en partie pour pouvoir venir nous rejoindre pour débattre pour agir.

    La solidarité financière est un acte militant !

    Nous avons besoin de vous pour développer l’Internationale de la Libre Pensée. Nous vous appelons à verser, même une somme modique, pour assurer cette solidarité militante.

    Merci de votre aide.

     

    BON DE SOUSCRIPTION

    Pour soutenir le Congrès International de la Libre Pensée à Paris en 2017 :

    NOM/ Prénom :………………………………………………………………………………………………

    Adresse :……………………………………………………………………………………………………….

    Mail :………………………………………… @ ……………………………………………………………..

    Soutien à titre personnel :

    Je verse ……….€ de soutien.

    Pour une déduction de 66% du don sur vos impôts, vous pouvez demander un reçu fiscal.

    Je souhaite recevoir un reçu fiscal sur place au congrès.

    Je souhaite recevoir un reçu fiscal par courrier (don minimum de 10 €).

    Souscription à envoyer à : Libre Pensée – 10/12 rue des Fossés St Jacques – 75005 Paris

    IMPERATIF : Pour les dons par chèque, indiquer au dos « Don Congrès AILP 2017 »

    Il est également possible de souscrire en ligne : www.fnlp.fr - rubrique « faire un don »

     

    Retour

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Libre pensée 13: Actes du colloque PMA-GPA 2015 disponibles

    Libre pensée 13: Actes du colloque PMA-GPA 2015 disponibles

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    – COMMUNIQUÉ DE PRESSE FNLP 

     

    En direct avec Wanda Nowicka

    Militante laïque et féministe

    Ancienne vice-Président de  la Diète polonaise (Sejm)

     

    La Libre Pensée : Pourquoi vous engagez-vous dans le combat pour l'Etat laïque ?

     

    En direct avec Wanda Nowicka  Militante laïque et féministe  Ancienne vice-Président de  la Diète polonaise (Sejm)Wanda Nowicka : Sans trop exagérer, je peux admettre que l'Église catholique m'a fait « sortir dans la rue », m'a poussée à participer activement dans l'action publique. Lorsque, en 1989, la Pologne a commencé la période de la transformation du régime et est entrée dans le chemin vers la démocratie, je n'aurais jamais imaginé que l'Église en profiterait pour influencer la vie politique du nouveau régime, construire un puissant empire économique soutenu par les fonds publics et pour faire en sorte que la Pologne devienne le leader conservateur de l'Europe qui promeut l'intégrisme religieux comme pierre angulaire de la politique de l'État.

     

    En 1990, les autorités polonaises, sous la pression de l'Église, ont décidé d'introduire la religion comme matière dans les écoles. Pour protester contre cette évidente violation du principe de Séparation de l'Église et de l'État, avec quelques personnes qui partageaient les mêmes idées, nous avons décidé de fonder une association NEUTRUM, en faveur de l'État idéologiquement neutre. Lorsque, toujours sous la pression de l'Église, le gouvernement a commencé le travail sur le projet de l'interdiction de l'avortement, et, au bout de trois ans de combat, a fini par adopter une loi répressive, j'ai lutté contre la restauration de « l'enfer des femmes ». J'ai ensuite cofondé la Fédération des Femmes et de la Planification Familiale qui lutte pour les droits reproductifs des femmes. J'étais en tête de la Fédération pendant 20 ans (1991-2011), jusqu'à ce que je sois élue au parlement polonais (le Sejm). En tant que députée et vice-présidente du Sejm, j'ai entrepris de nombreuses initiatives en faveur de l'État laïque. J'étais la première Elue à organiser dans le Sejm plusieurs conférences avec des organisations laïques, dont quelques-unes avec la participation de mes amis français de la Libre Pensée, traitant de divers aspects de la violation des principes de laïcité en Pologne et dans le monde. D'ailleurs, il y a 20 ans, sous le couvert de la nuit et contrairement à la loi, quelqu'un a suspendu une croix dans le Sejm et jusqu'à aujourd'hui personne n'a eu le courage de l'enlever.

     

    En tant que Vice-présidente du Sejm, j'ai fondé le prix de « Bougeoir en Cristal » pour tous ceux qui mènent un combat actif en faveur de la laïcité. Ce prix a entre autre été attribué aux lycéens pour avoir organisé les manifestations contre la pendaison de la croix dans une école laïque. Le Président de l'Université de Bydgoszcz a également reçu ce prix pour avoir enlevé la croix de la salle universitaire du Sénat. Maintenant j'étudie la philosophie et bioéthique a la Sorbonne.

     

          LP : En Pologne, une «réforme» scolaire vient d’étre mise en place. En quoi elle consiste et comment elle a été perçue par les enseignants et les laïques?

     

    WN : La réforme de l'éducation ou plutôt la « déforme », appelée ainsi par ses opposants, qui est en vigueur depuis le mois de septembre à l'école, est à l'origine de nombreuses protestations sociales. Le mouvement civique « Les parents contre la réforme de l'éducation » avec l'Union des Enseignants Polonais ont pris l'initiative d'organiser un référendum sur cette question. Malgré près d'un million de signatures recueillies, cette motion civile a été rejetée par le parti au pouvoir conservateur Droit et Justice (PiS).

     

    La « déforme », actuellement appliquée par le gouvernement et contre laquelle la mobilisation est organisée par les enseignants et les parents, est critiquée pour au moins deux raisons. Elles se reflètent parfaitement par les slogans utilisés pendant les manifestations : « NON pour le chaos à l'école », « Oui pour l 'éducation ! Non pour l'endoctrinement ! », « Nous voulons de l'éducation du XXIème siècle ! ». La réforme vise à modifier la structure du système de l'éducation de celui à trois niveaux à deux niveaux. Le collège est supprimé, la durée de l'école primaire est restaurée à 8 ans, 4 ans pour le lycée. Ces changements n'ont pratiquement aucune valeur substantielle, on ne sait pas comment ils amélioreraient le niveau d'éducation. En revanche, la réforme a provoqué un énorme chaos, entraîné des coûts considérables et des licenciements chez les enseignants.

     

    Ce qui a sans doute provoqué les changements à l'école, et ce qu'on voit d'ailleurs au bout de quelques semaines après l'entrée en vigueur de la réforme, c'était la volonté de retourner à l'enseignement autoritaire, la propagation des « idées justes » plutôt que de favoriser la pensée autonome. On veut façonner les jeunes Polonaises et Polonais à devenir des citoyens qui obéissent à la volonté du régime et de l'Église en abolissant le restant de l'éducation sexuelle et en la remplaçant par l'enseignement de la doctrine de l'Église en matière de la sexualité et de la reproduction. Bref, au lieu de construire une école moderne, ouverte et pluraliste, on est en train de créer une école enfermée où il n'y aura pas de place pour les idées différentes de celles transmis pendant les cours, et où les personnes de nationalités ou d’origines différentes, de plus en plus nombreuses en Pologne, se sentiront rejetées. On peut seulement compter sur les parents et les enseignants pour qu'ils continuent à protester et stigmatiser toute manifestation d'intolérance ou discrimination.

     

    LP : Les droits des femmes semblent particulièrement remis en cause aussi. Comment ? 

     

    WN : Bien que la lutte pour les droits de femmes ne finisse jamais, non seulement en Pologne, la situation dans notre pays est particulièrement difficile en ce moment. Il existe au moins deux dangereuses tentatives soutenues par l'Église qui visent à exacerber la législation sur l'avortement, déjà très restrictive. Les deux ont pour l'objectif d'interdire l'interruption de grossesse lorsque le fœtus est gravement endommagé. La première est une initiative populaire, la seconde est un recours constitutionnel. Les milieux pro-choice appelés « Sauvons les femmes 2017 » ont à nouveau lancé une initiative populaire en faveur de la libéralisation de l'avortement, l'introduction de l'éducation sexuelle et de la contraception. Son but n'est pas pour autant de changer la loi en termes réels, ce qui serait impossible à faire aujourd'hui, mais de bloquer les tentatives des fondamentalistes.

     

    L'année dernière, nous avons réussi à empêcher l'adoption de l'interdiction totale de l'avortement, on verra comment la situation va évoluer cette année. Je crains que le Tribunal Constitutionnel, qui est désormais sous l'influence des autorités, ne finisse par juger l'avortement inconstitutionnel. Ainsi, on priverait les femmes de ce qui reste aujourd'hui de leurs droits de reproduction. Mais, comme le disent les féministes polonaises, « on ne met pas les parapluies de côté », le parapluie étant le symbole de la Grève Nationale des Femmes (Octobre  2016) dont l'action a empêché de nouvelles répressions.

     

    La lutta continua!

     

    Wanda Nowicka sera présente au 7ème Congrès de l’Association internationale de la Libre Pensée à Paris du 22 au 24 septembre 2017

     

     Paris, le 18 septembre 20

    En direct avec Wanda Nowicka  Militante laïque et féministe  Ancienne vice-Président de  la Diète polonaise (Sejm)

    Télécharger « Interview_Wanda_Nowicka.pdf »

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La Libre Pensée 04 rappelle la prise de position courageuse du Conseil Général 04, à l'unanimité, sous l'impulsion de Gilbert Sauvan, pour la réhabilitation des 639 fusillés pour l'exemple 14-18, à la demande de la Libre Pensée et des associations pacifistes du département.

    La Libre Pensée 04 adresse ses condoléances à ses proches.

    _______________________

    télécharger extrait dossier 04

    Disparition de Gilbert Sauvan, président du CG04. La Libre Pensée adresse ses condoléances à ses proches.

    Disparition de Gilbert Sauvan, président du CG04. La Libre Pensée adresse ses condoléances à ses proches.

    Télécharger « Dossier04 réhabilitation des fusillés pour l'exemple 14-18.pdf »

    Disparition de Gilbert Sauvan, président du CG04. La Libre Pensée adresse ses condoléances à ses proches.Disparition de Gilbert Sauvan, président du CG04. La Libre Pensée adresse ses condoléances à ses proches.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • images Serge@

    Digne les Bains 10-09-17: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

     

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi! 

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi! 

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

     

    Digne les Bains 10-09-17: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi!

    Digne les Bains: La Libre Pensée 04 tenait un stand boulevard Gassendi! 

    Radio Zinzine

    Alors?...C'est quoi, la Libre Pensée?...

    __________________________________

    Belle journée de détente en plein air, boulevard Gassendi.

    Les drapeaux de la Libre Pensée attirent curieux et connaisseurs.Des anciens, des plus jeunes s’arrêtent pour nous confier leurs réminiscences historiques dans le 04, le 05 et même en Algérie, sous la IIIe République, au temps où la Libre Pensée construisait des cercles également dans les colonies. Qui n’a pas eu un aïeul libre penseur, une aïeule libre penseuse?...  Des questions, des discussions passionnées:   

     

    • “-C’est Maria Deraisme? sur votre revue ... demande une franc-maçonne du “Droit Humain”.

     

    -Non, c’est Louise Michel... Oui, Maria Deraisme était également une grande figure de la Libre Pensée!...”  

     

    • “-Les musulmans en France, une nouvelle religion, et qui pose problème?...

     

    -Eh bien non! Ils étaient 10 millions en France en 1905 (3 départements algériens). Quand les ulémas ont réclamé l’application de la loi de 1905 en Algérie, la République leur a refusé cette loi de paix et de liberté.

     

    -Et pourquoi?

     

    -Pour faire des imams des directeurs de conscience et des agents de la police de l’Etat colonial, pour encadrer la population indigène!”

     

    -Ah, je ne savais pas! Maintenant, je comprends!  

     

    • -Vous faites des conférences?

     

    -Oui, nous vous invitons le 11 novembre à la conférence de Hélène Hernandez pour son livre “Celles de 14!”,à la Bourse du travail de Château Arnoux, avec le Mouvement de la Paix, l’ARAC etc ....  

     

    • -Il est où ce monument pacifiste?

     

    -A Château-Arnoux, sur le parking à côté de la mairie...

     

    -On en apprend tous les jours! Faut que j’aille visiter!...  

     

    • -La loi de 1905?... Ah c’est contre les religions!!!...

     

    -Non, c’est pour la liberté de conscience! L’Etat est contraint selon son article 1 d’assurer la liberté de conscience pour tous les citoyens et de garantir le libre exercice des cultes pour les croyants des diverses religions. (Article 1 La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.), l’article 2 supprime le budget des cultes...fonds publics à la seule école publique!Depuis Sarkozy, Hollande, Valls, la laïcité est frauduleusement instrumentalisée contre une partie de la population, les musulmans pour ne pas les nommer, comme les juifs, hier, de sinistre mémoire. Diviser pour régner, tout est bon pour les gouvernants!  

     Etc. etc....  

     

    >De nouvelles signatures sur L’APPEL DES LAÏQUES. 

     

    >Une interview par Radio Zinzine. Rendez-vous pris pour une prochaine conférence de presse départementale.Le journaliste nous interpelle sur la journée pacifiste du 11 novembre à Château-Arnoux... nous signale une conférence radio sur Montesquieu par Michel Cardoz (oui! vous savez l’ancien présentateur TV-météo, aux épigrammes accrocheuses...) Nous lui rappelons le passage de notre ami Dominique Dattola dans le département pour son film “Les 3 vies du Chevalier” (de la Barre)...

    > Prise de contact avec la LDH Digne.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 7 septembre 2017

    Publications

    La Raison n°624 bientôt disponible

     

    L'éditorial du Président

    par Jean-Sébastien PIERRE

    Entre deux congrès

    Nous sommes entre deux congrès  : celui de la Fédération nationale, tenu à Evry, et celui de l’Association Internationale de la Libre Penséequi aura donc lieu à Paris, en plusieurs endroits de la capitale. Sa tenue s’annonce historique. Les organisations adhérentes ou sympathisantes de l’AILP ont très largement répondu présentes et ont d’ores et déjà échangé
    de multiples contributions, traduites en trois langues. Vous les découvrirez lors de votre participation qui sera importante, nous n’en doutons nullement.

    Dans nos colonnes, vous pouvez voir les premiers résultats de la présence de notre Association internationale à l’OIT et à l’ONU. Etre habilité à y participer ne fut pas exempt de difficultés, tant est grande la complexité des dossiers à établir et quelque peu difficile à appréhender le déroulement des sessions. A l’ONU, c’est au Conseil des droits de l’homme que l’AILP a pu participer. Vous verrez que les sujets débattus méritent l’intervention des libres penseurs du monde entier. Vous verrez également à quel point les Eglises y sont actives, malheureusement pour le pire. A l’OIT, notre délégation a pu faire connaître notre point de vue sur la question de la liberté de conscience au travail en évoquant les positions, plus que contestables, du PDG de Paprec dont notre journal vous a entretenu à diverses reprises.

    Un débat préliminaire se mène à propos de l’Islam. Le congrès de Paris aura à établir sous quelle forme il pourra se poursuivre. Les événements français ne comptent pas pour rien dans cette discussion. Selon certains, extrêmement actifs dans notre pays, ce serait désormais la religion islamique qui constituerait le pire danger pour la laïcité. A maintes reprises, nous avons souligné le caractère xénophobe, voir néocolonialiste qui se cache derrière cette « laïcité » intransigeante.

    Aussi, n’est-il pas sans intérêt de commenter la déclaration favorable à la laïcité de Dalil Boubakeur, Recteur de la Grande mosquée de Paris, une personnalité de premier plan pour la religion musulmane en France. Nous l’avons fait dans un communiqué que vous trouverez page 13. Nous aimerions réellement que la religion catholique produise un texte aussi ouvert et précis : refus d’un Islam DE France organisé par l’Etat, acceptation des résultats de la science, y compris de la théorie de l’évolution, liberté de la contraception et de l’IVG, acceptation des droits de la femme. Cela doit gêner profondément tous ceux qui nous expliquent que l’Islam est intrinsèquement incompatible avec la laïcité. C’est sans doute pour cette raison que cette déclaration n’a été relevée ni commentée par aucun organe de presse... à part La Raison. Vous aurez le privilège d’en profiter

    Rappelons, à ce propos que la Libre Pensée, considérant TOUTES les religions comme néfastes dans leur essence - cela fait partie de notre déclaration de principes - n’acceptera jamais de se poser en agence d’évaluation de ces dernières. Il n’y a pas de dénonciation d’une religion particulière sans rehaussement de l’appréciation d’une ou plusieurs autres. Dans notre
    pays, cela ne peut profiter qu’à la religion dominante, qui elle, n’a jamais renoncé à réglementer toute la société, ses fidèles comme ceux qui ne le sont pas. Nous ne lâcherons pas la proie pour l’ombre.

    Rennais par résidence, je ne peux m’empêcher de décerner une mention spéciale à « notre » archevêque, leur seigneur d’Ornellas, expert en éthique chrétienne, qui vient encore de se distinguer (lire page 25). Lui qui, naguère,entendait gémir les embryons humains au stade des cellules, attaque les conclusions récentes du CCNE dans le journal Le Monde. Aux ouvertures proposées en matière de PMA et de GPA, en vue de la révision de 2018 de la loi dite de bioéthique, le prélat oppose la famille composée d'un père et d'une mère « sexués ». Dans la droite ligne de la manif pour tous, il dénie aux couples de femmes le droit de recourir à la PMA au nom du caractère « traumatisant » de l’absence de père. Le brave homme ! On attend toujours ses lamentations sur l’ossuaire du couvent de Tuam. Ses oreilles, sensibles aux cris des embryons précoces, ne le sont pas à ceux des enfants naturels irlandais. Pour eux,
    l’absence de père et l’absence de soins n’ont pas été traumatisants. La duplicité de l’Eglise est décidément éternelle.

     

    La couverture

     

     

    Le sommaire

     

     

    Pour vous abonner ou acheter ce numéro

     

    faire une demande par mail

     acheter le numéro ou s'abonner en ligne
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    internationalfreethought

     

    Communiqué de l'Association internationale de la Libre Pensée

     

    ASSASSINAT  DE LA JOURNALISTECommuniqué de l'Association internationale de la Libre Pensée     ASSASSINAT  DE LA JOURNALISTE  GAURI  LANKESH  à BANGALORE (Inde)

    GAURI  LANKESH  à BANGALORE (Inde)

     


     Gauri Lankesh, une célèbre journaliste indienne a été assassinée  par balles ce mardi 6 septembre 2017, par  un commando  qui s'est présenté à son domicile de Bangalore, capitale du  Karnataka .

    Mrs Gauri Lankesh, âgée de 55 ans, était une figure de la lutte  du rationalisme contre le système des castes  et  l'extrémisme hindouiste  qui le nourrit.

     

    Le Club de la Presse de l'Inde indique clairement que "cette journaliste intrépide et indépendante à été tuée pour la faire taire" ....

     

    LIRE LE COMMUNIQUE ENTIER:

    Communiqué de l'Association internationale de la Libre Pensée     ASSASSINAT  DE LA JOURNALISTE  GAURI  LANKESH  à BANGALORE (Inde)

    Télécharger « GAURI LANKESH AILP.PDF »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • -COMMUNIQUE LP04-

     

    Le site de cette école "Montessori" à Forcalquier  indique : "Ecole privée à Forcalquier, laïque et hors contrat" (https://www.lecoleouverte.fr/)

    "Hors contrat" (avec l'Etat) signifie qu'elle ne reçoit pas de subventions publiques de l'Etat ni des collectivités territoriales dans le cadre de la Loi Debré de 1959, mais fait appel uniquement au financement privé. 

    La Libre Pensée rappelle sa position de toujours :

    -Communiqué LP04- A propos d'un article de la Provence sur la création d'une école Montessori à Forcalquier elle ne demande pas l’interdiction des établissements privés hors contrat, mais l’arrêt total des « contrats » qui permettent leur financement dans le cadre de la loi Debré.

    Par contre comme nous l'ont fait remarquer des citoyens qui ont lu l'article de la Provence : Il est quand même tout à fait inconvenant de la part d'un membre du gouvernement de faire la promotion dans sa ville d'une école privée, fut-elle laïque et hors contrat, en concurrence avec l'Ecole de la République, la seule école qui devrait être l'objet de toute l'attention et de tout l'effort de la Nation! 

     ____________________________

    -Communiqué LP04- A propos d'un article de la Provence sur la création d'une école Montessori à Forcalquier

    Télécharger « Résolution laïque du congrès FNLP Evry août 2017.pdf »

    _________________

    Nota: Comme nous le font remarquer des parents d'élèves attachés à l'Ecole de la République, à cause des carences de l'Etat notamment en matière d'enseignement spécialisé,  pour les élèves en difficultés passagères, handicaps légers ou plus lourds, véritable recul catastrophique des acquis de 1945-47 et des années 60: ils n'ont souvent comme seule ressource pour leurs enfants en détresse que des structures privées onéreuses ou le placement en instituts à l'étranger, comme par exemple en Belgique, très performante.

    Il n'est surtout pas question de les stigmatiser. Quand il n'existe plus d'autre alternative, que faire? 

    Non plus les enseignants qui subissent les multiples contre-réformes de tous les gouvernements de la 5e république.

    Quelle république rétablira et développera ces acquis de l'école de la République en les améliorant, au compte de tous les élèves? 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires