• Discours de Christophe Bitaud de la CAN de la Fédération nationale de la Libre Pensée

    Au Mur des Fédérés de la Commune de Paris 1er mai 2018 -

    Comme il est tradition maintenant, la Libre Pensée était présente devant le Mur des Fédérés le 1er mai, avec les organisations syndicales ouvrières se réclamant de la Charte d’Amiens.

    Sous la Présidence de Jacques Girod, responsable de l’Union départementale de la CGT-Force Ouvrière de Paris, ont pris la parole : Valérie Lesage, Secretaire général de l’URIF-CGT, Michel Galin, Secrétaire général de l’URIF-FSU et Gabriel Gaudy, Secrétaire général de l’URIF-FO. L’UNEF était également présente. 

     

    Télécharger « Discours du 1er mai 2018.pdf » 

     

    Discours de Christophe Bitaud de la CAN de la Fédération nationale de la Libre Pensée Au Mur des Fédérés de la Commune de Paris 1er mai 2018

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Publications

    Le vent se lève

    La Raison n°631 (mai2018) chez nos abonnés

     

    L'édito du président Jean-Sébastien Pierre,

    J'emprunte ce titre à un célèbre film de Ken Loach. Qu’il en soit remercié. "En avril, ne te découvre pas d'un fil, en mai fais ce qu'il te plait". Pour poursuivre l'adaptation républicaine des dictons populaires, je vous propose : "En germinal, garde ta cape hivernale, en floréal, comme te plaira te dévoile". Nous sommes au printemps depuis le 19 ventôse, journée d'équinoxe propice aux tempêtes. Les grèves ont commencé contre le gouvernement Macron qui, après avoir ravagé le Baccalauréat comme premier grade universitaire et imposé ses plans antisociaux par voie d'ordonnances, s'attaque aux acquis des fonctionnaires et, en particulier, des cheminots. A l'heure où j'écris ces lignes, je ne peux savoir quelles formes, ni quelles dimensions prendra la révolte populaire. La Libre Pensée, fidèle à sa nature sociale, soutient évidemment toute forme de résistance. Ce numéro de floréal an 227 ne manque pas de contenu. J'en extrais quelques points saillants, et, comme chaque fois que l'on fait un choix, celui-ci peut être taxé d'arbitraire, c'est un risque à prendre.

    La Raison revient sur le colloque Havemann qui a déjà fait l'objet du dossier de notre numéro précédent. Ses Actes, disponibles auprès de notre librairie, font état de discussions philosophiques au sein des sciences de la nature et même en celui des mathématiques. Au cœur du débat, est la question d'un mode de pensée dialectique en sciences. La dialectique est, à l'origine, l'art du dialogue, l'art du débat. La philosophie, dite moderne, a basé beaucoup de ses principes sur la contradiction. Certains matérialistes, très sincères, contestent vivement l'utilisation de ce concept. Certains proclament que toute philosophie qui admet la contradiction est incohérente. Cependant, la science contemporaine s'y heurte en permanence et le réel lui-même prend des apparences terriblement contradictoires. C'est le cas notamment de la physique quantique, mais également de la théorie de l'évolution. Si le principe du tiers exclu permet de construire une logique formelle d'une considérable efficacité - elle est à l'œuvre dans toutes les techniques numériques, - elle vole en éclat devant la complexité du réel. Comment traiter alors le contradictoire ? Havemann propose des réponses, d'autres, non moins libres penseurs, en apportent d'autres, c'est un moment de cette confrontation que vous trouverez dans ces Actes.

    Les suites du 7e congrès de l'AILP ne cessent d'alimenter nos colonnes, et la discussion internationale se poursuit et s'amplifie. Ce mois-ci, vous aurez de passionnantes nouvelles de Pologne, à travers le congrès de la laïcité qui s'y est tenu, dans un pays dont l'Eglise catholique entend faire un fief féodal avec le plein consentement d'un gouvernement des plus réactionnaires. Les droits des femmes, déjà sévèrement restreints, seraient ramenés à un niveau de régression incroyable. Nous avions salué chaleureusement la fondation de la Libre Pensée de Tunisie, et voilà que son Président est victime d'une agression absolument odieuse. Michael Nugent, Président d'Atheist Ireland donne une interview fort dense où il nous entretient de deux des combats de son association : le premier contre l'instruction religieuse (catholique !) obligatoire et le second dans sa lutte, comme en Pologne et dans d'autres pays, pour l'IVG. En rapport avec cette situation irlandaise, nous publions une chronique du film "les Magdalena sisters" qui, à travers le
    drame vécu par de jeunes femmes "filles-mères" comme l'on disait naguère, nous rappelle aussi celui du couvent de Tuam. Nous avons également un message de l'Uruguay, la laïcité est une revendication qui progresse !

    On aurait tort, je pense, de sourire à l’article sur la Lutte des classes au Vatican, car nous faisons état d'un mouvement pour la dignité du travail chez les religieuses qui pourrait s'étendre à nombre de congrégations. Oui, les femmes religieuses sont traitées comme des esclaves par l'Eglise catholique. Oui, un mouvement de révolte nait au sein même du Vatican. La Libre Pensée soutient tous les mouvements de révolte pour une vie plus digne. En quoi le palais papal pourrait-il être, sous prétexte religieux, un territoire de non-droit ?

    Vous verrez également que nous avons été reçus par le Conseil National Consultatif d'Ethique. Nous avons toujours contesté la nature même de cet organisme, mais nous tenions à être entendus. Sur tous les sujets traités par la loi dite de bioéthique, nous avons des propositions qui vont toujours dans le sens de disposer librement de son corps, de sa sexualité et de sa vie. Cela fait partie du combat contre les Eglises. Nos propositions ont été consignées et notre documentation, maintenant abondante, a été fournie. Nous verrons prochainement à quelles sirènes répond l'action du gouvernement et du Parlement.

    Jean-Sébastien PIERRE

    Président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée

     

    La Couverture

     

     

    Le Sommaire :

     

     

    Pour vous abonner par voie postale :

    • 10 n° : 25€
    • 20n° : 45€
    • Paiement de l'étranger : 27€

    envoyer un chèque à l'ordre La Libre Pensée Fédération nationale des Libres Penseurs : 10rue des Fossés-St-Jacques 75005 Paris

     

    Pour vous abonner en ligne :

     

    Librairie de la FNLP

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Selon la méthode de la Libre Pensée,

    à partir des textes et des faits, faites votre propre jugement!

    Discours de Christian Eyshen le 7 avril au meeting unitaire de Montpellier

    Télécharger « Discours à Montpellier.rtf »

     

    LIRE AUSSI:

    http://librepensee04.eklablog.com/succes-du-meeting-laique-unitaire-du-7-avril-a-montpellier-a142476886

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Institut de Recherche et d'Etude de la Libre Pensée

    Gestionnaire de la Bibliothèque d'Entraide et Solidarité

     

    204, rue du Château des Rentiers 75013 Paris

     e-mail : irelp@laposte.net

     

     

     

     

    Paris, le 24 avril 2018

     
    L’IRELP a pris connaissance des menaces appuyées et insultes publiques dont a été l’objet Pascal Boniface, intellectuel et directeur de l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques), à l’aéroport de Tel-Aviv.


    Nous les condamnons et nous nous félicitons que d’autres, incluant des autorités gouvernementales de nombreux Etats, les condamnent.
    Nous adressons à Pascal Boniface et, à travers lui, à tous les historiens et chercheurs du monde entier notre total soutien et notre plein engagement en défense de la liberté d’expression, incluant la totale liberté de recherche historique.


    La recherche intellectuelle et historique est critiquable, elle n’est pas justiciable ; encore moins sous la forme de lynchage, de tribunal populaire ou de pogroms.


    Jean-Marc Schiappa, Président de l’IRELP

     

          -

    Adhérer à l'IRELP 

     

    Site de l'IRELP

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Tous le 1er mai 2018 à 9H30 !Avec les Unions régionales d’Ile-de-France de FO, CGT, FSU, Solidaires  Au Mur des Fédérés du Père Lachaise – COMMUNIQUÉ DE PRESSE FNLP  

     

    Tous le 1er mai 2018 à 9H30

     

    Avec les Unions régionales

     

    d’Ile-de-France

     

    de FO, CGT, FSU, Solidaires

     

    Au Mur des Fédérés du Père Lachaise

     

    (rendez-vous à la Porte des Rondeaux)

     

     

    La Fédération nationale de la Libre Pensée sera présente aux cotés des syndicats qui défendent les intérêts des salariés pour célébrer le prolétariat qui est monté au ciel en 1871. Elle sera aussi présente à la Bastille l’après-midi pour refuser la régression sociale du gouvernement Macron/Philippe.

     

    Voici ce que disait la Libre Pensée, le 1er mai 2017 : « Déjà en 1871, on voulait faire accepter à la classe ouvrière la domination de la bourgeoisie, du Capital, de la banque et des coffres forts. Rien n’est jamais nouveau sous le soleil.

     

    On disait à nos ainés : « il faut choisir ou Thiers ou Bismarck ». La Banque Rothschild, toutes les banques capitalistes participaient de cette mascarade. C’est normal, elles défendaient leurs intérêts d’exploiteurs du peuple, de financiers et de spéculateurs. Et à la fin, nos ainés ont eu droit à Thiers et à Bismarck, ensemble et en marche. »

     

    Depuis un an, ces propos ont été pleinement confirmés par la situation.

     

    Il y a 146 ans, le prolétariat parisien montait à l’assaut du ciel contre la réaction, le cléricalisme et le Vieux-monde. Pendant deux mois, une semaine et quelques jours, la classe ouvrière dressait le programme révolutionnaire d’un véritable gouvernement ouvrier du peuple, pour le peuple, par le peuple.

     

    La Commune de Paris interdisait le travail de nuit, luttait contre l’exploitation capitaliste, fondait l’Ecole laïque et décrétait, pour la deuxième fois dans l’histoire du pays, la Séparation des Eglises et de l’Etat. Son œuvre fut immense et a ouvert le chemin aux peuples du monde.

     

    Le Mur  des Fédérés appartient au Mouvement ouvrier 

     

    La Commune de Paris s’acheva au Père Lachaise, lors de la Semaine sanglante, au Mur des Fédérés où les Communards furent assassinés par la barbarie versaillaise. Le mouvement ouvrier a toujours été avec la Commune de Paris et son héritage, quand tant d’autres étaient à Versailles au nom de la « concorde nationale ».

     

    Hier, comme aujourd’hui 

     

    Les tenants du Vieux-monde, de l’Eglise et du capitalisme veulent faire tourner la roue de l’Histoire à l’envers. Ils entendent détruite tous les acquis sociaux sur l’autel des intérêts du patronat.  De la SNCF à l’Ecole publique, des services publics à la Sécurité sociale, rien n’est épargné par la volonté conjointe du patronat et du gouvernement. De la loi de 1905 à la laïcité de l’Ecole, tout est menacé. De  l’offensive contre les Franchises universitaires au développement d’une campagne communautariste et haineuse contre nos concitoyens « suspects » parce que d’origine arabo-musulmane ; ce gouvernement, comme tous les gouvernements de la Véme République, n’est que réaction et cléricalisme.

     

    En s’en prenant ouvertement aux acquis ouvriers, sociaux, démocratiques, laïques  et à la jeunesse, le gouvernement entend imposer un monde d’exploitation et d’obscurantisme, tout dévoué au patronat et à l’Eglise catholique.

     

     

    Hier, comme aujourd’hui 

     

    Le pavé parisien va encore  résonner de la colère ouvrière, syndicale et de la jeunesse. La colère gronde  aussi dans toute la France, les villes et les campagnes.

     

     

    C’est pourquoi, la Fédération nationale de la Libre Pensée appelle tous les partisans du progrès social, de la démocratie et de la laïcité à manifester dans tout le pays le 1er mai 2018 avec les organisations syndicales qui entendent rester indépendantes et défendre les revendications des salariés.

     

    La Commune de Paris a dressé l’ébauche prometteuse de mesures sociales qui se sont concrétisées plus tard dans le Code du Travail. Etre fidèle au combat des Communards, c’est être aux côtés de tous ceux qui, salariés, lycéens, étudiants, jeunes, refusent que l’on détruise ce qui a été construit par nos ainés pour un monde meilleur et plus éclairé.

     

    Vive la Commune de Paris !

     

    Paris, le 20 avril 2018

     Le 1er mai 2018 à 9H30, avec les Unions régionales d’Ile-de-France de FO, CGT, FSU, Solidaires  Au Mur des Fédérés du Père Lachaise

    Tous le 1er mai 2018 à 9H30 !Avec les Unions régionales d’Ile-de-France de FO, CGT, FSU, Solidaires  Au Mur des Fédérés du Père Lachaise

    Télécharger « 1er mai 2018.pdf »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La Libre Pensée informe

     

         

    Communiqué des fédérations de la Libre Pensée

    de Meurthe et Moselle et de la Moselle

    23 avril 2018 

     

    Ite, non jam missa est
    La messe n’est plus dite 

      

     

    Voilà maintenant quelques années que les fédérations de la Libre Pensée de Lorraine protestaient contre l’organisation d’une messe dans les locaux de l’ESPE de la rue de la Victoire à Montigny lès Metz, (anciennement IUFM) à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’association des anciennes et anciens élèves de l’IUFM.

     

     

    Organisée depuis plus de 90 ans dans les locaux de l’ex IUFM, cette cérémonie était  d’autant plus choquante que toutes les autorités locales étaient représentées (ville de Metz, ville de Montigny, Rectorat de Nancy-Metz, Direction de l’Université).

     

     

     Cette cérémonie ne posait aucun problème dès lors qu’elle était organisée à l’Eglise, située à 550 mètres de là. Son maintien dans les locaux de l’IUFM signifiait surtout la volonté de marquer la présence du « culte majoritaire » à l’école publique.

     

    La revue « L’Ancien » N° 196 nous apprend que cette cérémonie religieuse a été supprimée en 2015, en effet il « est rappelé que la messe qui fût traditionnellement célébrée par l’aumônier en début de matinée pendant de longues années, n’a dorénavant plus droit de cité dans l’établissement selon le vœu de la direction de l’Université « laïcité oblige » et que à la récente démission de l’abbé Thierry Min, il n’y a présentement plus d’aumônier ».

     

    Depuis plusieurs années, les fédérations de la Libre pensée 54 et 57 avaient  engagé une campagne « L’Université de Lorraine sera laïque » et avaient été reçues au ministère des universités, délégation de la FNLP conduite par Marc BLONDEL.

     

    La suppression de cette cérémonie religieuse au sein des locaux de l’ESPE, c’est avant tout la disparition d’un symbole de la négation de la séparation Eglise/Etat dans le département de la Moselle.

     

    D’autre part un communiqué du Département de théologie de l’Université de Lorraine non daté, mais probablement de 2017, informe que « les autorités du diocèse de Metz ont annoncé leur choix de se dissocier et de créer une institution distincte de l‘Université pour assurer la formation des cadres du diocèse » .

    Mais pour autant tout le dispositif de la convention internationale signé entre le l’Etat Français et le Vatican qui a permis l’intégration du CAEPR (Centre Autonome d'Enseignement de Pédagogie Religieuse) au sein de l’Université Verlaine de Metz reste intact. D’autre part,  le rapport de l’HCERES* du 14 juin 2017 souligne que « Des liens sont actualisés avec le diocèse de Metz mais également avec des associations cultuelles… »

     

    C’est pourquoi, pour que l’Université de Lorraine devienne totalement laïque, ceci implique :

     

    • L’absence de tout prosélytisme religieux dans les programmes
    • Le respect de la laïcité des locaux, ce qui veut dire l’arrêt des cours universitaires au Grand Séminaire
    • L’abrogation de la convention internationale signée entre l’Etat français et le Vatican du 25 mai 1974 entre le Saint-Siège et la République française relative au Centre Autonome d’Enseignement de Pédagogie Religieuse de l’Université de Metz signifiant toute rupture des relations avec les autorités ecclésiastiques.

    *Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur

    La Fédération Nationale de la Libre Pensée, avec ses fédérations départementales réclament encore et toujours

     

    L’Université de Lorraine sera laïque :  

    L’abrogation de la convention internationale du 25 mai 1974

    Entre le Saint-Siège et la République française relative au Centre Autonome d’Enseignement de Pédagogie Religieuse de l’Université de Metz

     

    Abrogation du statut clérical d’Alsace-Moselle 

    L’abrogation du concordat de 1801 

    L’application de la loi de 1905 à la Moselle et à l’Alsace 

     

     

    La délégation de la FNLP, le 3 mai 2011, au ministère des Universités

    Claude BURLET, José ARIAS, Marc BLONDEL,
    Daniel DUBOIS, Christian EYSCHEN, Jean DUBESSY

     

    Pour tout contact :

    Fédération des libres penseurs de Meurthe et Moselle :   lp54@wanadoo.fr

    Fédération de la Libre Pensée de la Moselle :                    lp57@wanadoo.fr         

     

                           

    Télécharger « Ite, non jam missa est.pdf »

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Communiqué FNLP

     

    Télécharger « Tract 1er mai 2018.pdf »

     

    La Libre Pensée est aux côtés des syndicats qui

     

     

    défendent les intérêts et acquis des travailleurs

     

     

    En ce 1er Mai 2018, nous fêtons le combat séculaire de la classe ouvrière pour son émancipation totale, combat émancipateur marqué par l’événement de la Commune de Paris de 1871. De grandes dates ont marqué la lutte pour le progrès social et la conquête des acquis : 1936 et 1945 notamment. Si nous devons célébrer mai-juin 1968, c’est avant tout pour la grève générale qui s’est développée à partir du 13 mai 1968, jour qui a vu un million de travailleurs et de jeunes dans la rue coude à coude contre le pouvoir gaulliste et bonapartiste.

     

    Aujourd’hui, comme hier,

     

     

    il faut défendre les acquis ouvriers, démocratiques et laïques

     

    Dans son discours aux Bernardins, Emmanuel Macron a clairement indiqué qu’il entendait tout remettre en cause : « Je suis convaincu que les liens les plus indestructibles entre la nation française et le catholicisme se sont forgés dans ces moments où est vérifiée la valeur réelle des hommes et des femmes. Il n’est pas besoin de remonter aux bâtisseurs de cathédrales et à Jeanne d’Arc: lhistoire récente nous offre mille exemples, depuis lUnion Sacrée de 1914 jusquaux résistants de 40, des Justes aux refondateurs de la République, des Pères de lEurope aux inventeurs du syndicalisme moderne…. » 

     

    Tout le programme réactionnaire du Président de la République est ainsi résumé : Union nationale pour les OPEX (opérations militaires néocoloniales), la refondation encore plus bonapartiste et corporatiste des institutions de la Vème République, remettre en cause la laïcité de l’Ecole et de l’Etat, sauver l’Europe vaticane et amplifier la destruction des acquis sociaux avec l’aide des « syndicalistes modernes », en particulier de ceux qui accompagnent et signent tout ce que demandent gouvernement et patronat.

     

    Céder sur un acquis, c’est céder sur tous les acquis. Gagner sur un cas, c’est gagner pour une cause. C’est pourquoi, la Libre Pensée soutient tous les salariés qui agissent, par la grève et les manifestations pour défendre leurs droits, en particulier les cheminots qui défendent le service public.

     

    La République sera pleinement laïque,

     

    si elle est pleinement sociale !

     

     

     

    La Libre Pensée vous appelle à acquérir un document indispensable : « Syndicalisme et Laïcité » en téléchargeant avec ce lien : https://www.fnlp.fr/librairie/fr/accueil/98-syndicalisme-et-laicite.html

    La Libre Pensée est aux côtés des syndicats qui défendent les intérêts et acquis des travailleurs

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • – COMMUNIQUÉ DE PRESSE  

     

    Révision des lois sur la bioéthique :

    La Libre Pensée a été auditionnée

    par le Comité Consultatif National d’Ethique

     

     

    A sa demande, la Fédération nationale de la Libre Pensée a été auditionnée par le CCNE à son siège, le mercredi 28 février 2018. La délégation de la Libre Pensée était composée par Jean-Sébastien Pierre, Président, Dominique Goussot, responsable de la commission « Droit et Laïcité » et Claude Burlet, ancien Président d’université et membre de la Commission « Sciences »  de la Libre Pensée.

    Les membres du CCNE qui ont auditionné, avec attention la Libre Pensée, étaient notamment : Bertrand Weill (Doyen honoraire Professeur émérite de la Faculté de Médecine de Créteil), Laure Coulombel, (INSERM, spécialiste des cellules souches et du clonage thérapeutique), Caroline Martin (du Conseil d'Etat, juriste), Jean-François Bach (Académie des Sciences).

    Les représentants de la Libre Pensée ont présenté notre association et ses positions en matière de bioéthique (voir note ci-jointe transmise au CCNE).

     

    La FNLP a demandé aussi à être auditionnée par le Conseil Economique, sociale et environnemental (CESE). Nous sommes dans l’attente d’une réponse.

    Révision des lois sur la bioéthique :  La Libre Pensée a été auditionnée  par le Comité Consultatif National d’Ethique

    Télécharger « Révision des lois sur la bioéthique.pdf »

    Télécharger « NOTE POUR LE CCNE SUR LA REVISION DES LOIS BIOETHIQUES.rtf »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Jean Luc Romero à Peyruis le 21 04 208 "Tout droit nouveau élève l'humanité" 

    "Nous sommes dans une République laïque..."

    "Je ne suis pas un militant de l'euthanasie . Je suis un militant de la liberté et du choix!"

    Egalement sur FR2 à REVOIR: 

     

    https://youtu.be/cxdKPlS01g0?t=53m51s  

     

     LES COMMUNIQUES FNLP  “Lois bioéthiques”:

     


    http://librepensee04.eklablog.com/declaration-commune-pour-l-aide-active-a-mourir-a138255640 

     

     http://ekladata.com/M17XPa9NgxjH6G38RKd4wzYDpMM/Revision-des-lois-sur-la-bioethique.pdf  

     

    http://ekladata.com/XnqF8DdVA-EIpQ_8ubmO080FfGs/NOTE-POUR-LE-CCNE-SUR-LA-REVISION-DES-LOIS-BIOETHIQUES.rtf

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Réponse à Monsieur le Préfet des Alpes de Haute Provence /élus 04 au Vatican es-qualité

    Libre Pensée

     

    Fédération des Alpes de Haute Provence

     

    Adresse postale : 8, rue des chevriers 04230 Cruis

    Tél : 04 92 71 09 53 e-mail : librepensee04@orange.fr 

    ____________________________________________

     

     

    à  Monsieur le Préfet des Alpes de Haute Provence

     

    Objet : Respect de la laïcité institutionnelle par les élus de la République.

     

                       

     

      Monsieur le Préfet,

     

    La Libre Pensée des Alpes de Haute Provence a pris connaissance de votre réponse à son courrier du 10 mars 2018, concernant le voyage au Vatican d’élus du département, es-qualité.

     

    Son contenu a étonné les membres de la Libre Pensée qui ont souhaité vous adresser leur stupéfaction et leurs remarques.

     

    Tout d'abord, il ne nous a pas échappé que votre courrier n'était pas adressé à la Libre Pensée des Alpes de haute Provence mais, personnellement, au citoyen qui n'en est que le président. Ce qui n’a pas été apprécié comme une question de pure forme. D’où l’incompréhension de la  part des membres de notre association 1901, la plus ancienne association laïque ce pays (1848). L’impression ayant été que votre courrier ne nous était pas destiné.
    D'autant plus que nous n'avons pas le sentiment d'avoir utilisé des termes discourtois dans nos interrogations et demandes auprès du représentant de la République dans notre département.

                 Sur le fond, cette fois, nous vous faisons part de nos réflexions étayées par les informations qui nous sont parvenues de la part de certains élus à leur retour de Rome.

     

                   Il apparaît ainsi que l'invitation provenait non du Pape mais des évêques, notamment celui de notre département.

     

    Il est tout aussi manifeste, selon ces élus, que le contenu de cette manifestation avait un caractère religieux, relevant d'un culte séparé de la République par la loi du 12 décembre 1905.

                   De plus, de l'aveu même de certains de ces élus, il apparaît que l'utilisation de fonds publics a pourvu au déplacement et à l'hébergement des invités.

     

                     Aussi, Monsieur le Préfet, nous vous réitérons notre demande de rappeler la loi de 1905 aux élus du département. L' AMF, par ailleurs, avait déjà publié un Vade-Mecum spécial Laïcité à leur intention, qui satisfait en l'occurrence, aux principes de la laïcité institutionnelle.

     

    Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, notre attachement à la laïcité institutionnelle.

    A Cruis, le 18 avril 2018,

    pour la Libre Pensée des Alpes de Haute Provence, Marc Pouyet

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Jean-Luc Roméro à Peyruis, le 21 avril 18: Invitation de l'ADMD 04

     

    MESSAGE D’INVITATION de  Mme M.BOUCHARD, déléguée ADMD04

      Jean-Luc Roméro à Peyruis, le 21 avril 18: Invitation de l'ADMD 04Peyruis, le 10 Avril 2018

                          Madame, Monsieur,

                      Le 21 Avril 2018, Le Président de l’association pour le Droit de Mourir dans la Dignité, Mr Jean Luc Romero animera une réunion publique à Peyruis.

                   Cette réunion se tiendra dans la salle des fêtes, rue du grand cabaret et débutera à 10h00   

    Alors que la loi du 2 Février 2016 ne permet toujours pas d’éviter les drames de la fin de vie, alors que la fin de vie reste une préoccupation majeure pour nos concitoyens qui constatent que l’on meurt mal en France, alors que le taux d’adhésion des Français en faveur de la légalisation d’une aide active à mourir, selon tous les sondages, est de plus de 90%.

     Les adhérents des Alpes-de-Haute-Provence et nos sympathisants, ainsi que le Président et la Déléguée serions heureux et honorés de votre présence à cette réunion.

    Nous vous prions de croire à l’assurance de nos sincères salutations.

     

    Pour le Président : Mme Bouchard Marianick déléguée du 04

    _________________________________________________________

    PS:

    Mme Bouchard Marianick Aux adhérents et sympathisants
    Déléguée 04                                                                           de l’association  A.D.M.D.

    Objet : la réunion publique du 21 Avril
    Chers Amis,
    Par ce courrier, je vous informe que la réunion se terminant à 12h30, après le verre de l’amitié,
    Nous  vous proposons  pour ceux et celles qui le souhaitent, un repas partagé dans la salle des fêtes ; ce sera plus agréable que d’aller au restaurant, nous pourrons ainsi continuer à  échanger de manière plus  conviviale.
    Chacun apporte un mets salé ou sucré et / ou une boisson à partager.
    Dans l’espoir que cette proposition nous permettra de faire mieux  connaissance, sachant que  chacun est libre de rester ou pas. 
    Bien amicalement : M Bouchard

    _________________________________________________________________________________________________

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • ''Dulce bellum inexpertis'' Erasme

    --------------------------------------------------

    – COMMUNIQUÉ DE PRESSE FNLP –   En direct avec Pascal Boniface

    Pascal Boniface, un géopolitologue français, fondateur et directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques

    – COMMUNIQUÉ DE PRESSE  

    En direct avec Pascal Boniface

     

    Il est des intellectuels qui ont droit de cité partout, car leurs « pensées » s’inscrivent pleinement dans l’air du temps et surtout elles sont totalement conformes à la pensée unique. En clair, non seulement elles ne dérangent personne dans les cercles des pouvoirs économiques, politiques, religieux et militaires ; mais de plus, elles apportent de l’eau au moulin à la fabrique d’idioties permanentes qui légitiment la théorie de « l’axe du bien et du mal ». Celle qui permet d’aller bombarder tranquillement les peuples et les pays, à qui « on » va piller, la conscience tranquille, les richesses naturelles. Toute peine mérite salaire.

     

    Mais il y a d’autres intellectuels qui, la plume à la main, essaient de raison garder et de trouver la réalité des faits derrière le masque du mensonge des mots. Il y en a bien plus que certains médias aux ordres le disent. La Libre Pensée a rencontré Pascal Boniface qui répond à nos questions.

     

    LIRE L'ARTICLE:

    Télécharger « En direct avec Pascal Boniface.pdf »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires