• Voyage d'élus au vatican: Réponse de Madame la députée à la Libre Pensée 04 et remarques de la LP04 en retour

    Nous publions le mail de réponse de Mme la députée


     

     Bonjour,

     

    Nous avons bien reçu votre message ci-dessous.

     

    Nous souhaitons vous répondre en vous présentant ci-joints les communiqués de presse que nous avons envoyés aux médias au sujet du séjour à Rome.

     

    Dans une volonté de totale transparence, nous avons prévenu la presse, avant le départ et pendant le séjour, comme vous pourrez le constater grâce aux dates des pièces jointes.

     

    Egalement, nous avons communiqué sur les réseaux sociaux de la députée.

     

    Vous souhaitant bonne lecture.

     

    Salutations

    Chantal MARC

    Collaboratrice d’Emmanuelle Fontaine Domeizel

    Députée des Alpes-de-Haute-Provence

     


     2 pièces jointes 

    Télécharger « 20180309 CP Rome.pdf »

    Télécharger « 20180313 pendant séjour Rome.pdf »

    __________________________________________

    Fondation Sant'Egidio  Andrea Riccardi

     

    _____________________________________________________________________________


     

    Nous publions notre réponse adressée ce jour à Mme la députée

    Remarques LP04 adressées ce jour à Mme la députée suite à sa réponse du 21 03 2018 (en pj et ci-après):

     


     

     

    Voyage d'élus au vatican: Réponse de Madame la députée à la Libre Pensée 04 et remarques de la LP04 en retourLibre Pensée

    Fédération des Alpes de Haute Provence

    Siège social: Mairie Les Mées

    Adresse postale : 8, rue des chevriers 04230 Cruis

    Tél : 04 92 71 09 53    e-mail : wlmailhtml:librepensee04@orange.fr 

    ____________________________________________

     

    à  Madame Emmanuelle Fontaine-Domeizel, députée des Alpes de Haute Provence

     

    objet : Respect de la laïcité institutionnelle par les élus de la République.

             Remarques suite à votre réponse à notre courriel du 10 mars 2018.

                 

         

          Madame la députée,

     

                   Au nom de la Libre Pensée, je vous remercie pour votre réponse documentée par vos deux communiqués de presse.

     

                   Cependant, l'examen des documents adressés à la presse dont vous nous joignez copies, nous inspirent les remarques suivantes :

     

                   Madame la députée, avec consternation nous constatons, pour reprendre vos propos, que c'est  « dans une totale volonté de transparence » que vous enfreignez la Loi de Séparation des Eglises et de l'Etat de 1905 qui fonde la laïcité en France et  dont vous ignorez effrontément l'existence dans vos communiqués à la presse.

     

                   Madame la députée, nous sommes désolés de devoir vous rappeler que la République n'est ni religieuse ni agnostique ni athée.

                   La République est laïque.

                   Et en tant qu'élue de la République vous représentez tous les citoyens de votre circonscription et la laïcité vous contraint à la neutralité absolue en matière de culte.

                    C'est la République qui est laïque et vous vous devez de respecter l'esprit et la lettre de ses lois. A ce titre, vos opinions et convictions personnelles (religieuses ou non, laïques ou antilaïques, républicaines ou antirépublicaines...) exprimées publiquement par voie de presse sont superfétatoires et ne peuvent en aucun cas justifier le non respect de la loi. 

                   « Pleinement laïque » ou non, catholique ou non, vous vous deviez, en tant qu'élue de la République, de décliner cette invitation à participer  à une manifestation  d'un culte, quel qu'il soit.

                    Plus encore, vous vous deviez de dénoncer le mépris  affiché par les évêques de la Région pour  la séparation des Eglises et de l'Etat, dans cette opération de séduction auprès d’élus de la Nation, négation éhontée des lois fondamentales de la République une, indivisible et laïque par l'Eglise catholique.

                   Bien évidemment, la liberté de conscience que la République garantit à tout citoyen, (article 1 de la Loi de 1905 ) ne vous interdisait nullement de vous rendre au Vatican à titre personnel, dans la discrétion de rigueur et à vos frais.

                   Par contre la publicité délibérée accordée à ce viol de la loi républicaine par de nombreux élus constitue une tentative de plus de nier pour la détruire cette loi qui a apporté près d'un siècle de paix civile et religieuse dans notre pays.

                   Vous déclarez dans votre communiqué, de façon énigmatique :« le contraire de la paix, ce n'est pas la guerre, mais bien l'égoïsme ». 

                   Madame la députée, qu'est ce voyage d'élus au Vatican à l'invitation du représentant d'un culte sinon une déclaration de guerre ouverte à la liberté de conscience de tous les citoyens de notre pays?

                   Peut-il exister un « vivre ensemble » auquel vous semblez aspirer, sans  cette liberté élémentaire, la liberté de conscience, dont la recherche et la conquête passionnées ont nourri toute notre histoire jusqu'à la plus récente avec nos grands  Voltaire, Condorcet, Grégoire, Hugo, Ferdinand Buisson, Jean Jaurès, Jean Zay...?

                   La République, c'est le respect égoïste (!) des droits individuels et égaux de tous les citoyens. Cela vaut pour la laïcité qui garantit et défend la liberté de conscience (égoïste par définition) de chacun que nous envient de nombreux peuples déchirés par les communautarismes religieux qui enrolent de force et prennent en otage  des fractions de populations pour les dresser les unes contre les autres au nom de dogmes imposés et à nos portes.

                   A l'heure où des hommes et des femmes politiques de tous bords, sans vergogne, cherchent à dresser les citoyens français les uns contre les autres, pour des raisons inavouées de basse politique et de pouvoir, en instrumentalisant les religions et la laïcité institutionnelle, nous réaffirmons que nous ne nous tairons pas sur cette infamie.

                   Veuillez  agréer, Madame la députée, l’expression de notre attachement à la laïcité institutionnelle. 

          Le 23/03/2018 à Cruis, pour la Libre Pensée des Alpes de Haute Provence, 

                                        Marc Pouyet

     

     Nota  : Le Vatican n'est pas un Etat, le Pape est un chef religieux et non un chef d'Etat, il n'y a pas de citoyens du Vatican mais des employés, « fonctionnaires » de l'Eglise catholique à Rome.

     

    « AILP : Solidarité avec les femmes en Pologne!En direct avec Denis Sieffert de Politis »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :