• Gendarmes 04 & Ste Geneviève: Lettre à Madame le Préfet des AHP

    Gendarmes & Ste Geneviève: Lettre à Madame le Préfet des AHPGendarmes 04 & Ste Geneviève: Lettre à Madame le Préfet des AHP

     

    _________________________________________

    Gendarmes 04 & Ste Geneviève: Lettre à Madame le Préfet des AHP

    FEDERATION DEPARTEMENTALE

    DES GROUPES DE LIBRES PENSEURS
    DES ALPES DE HAUTE PROVENCE
    ____________________________________

    à Madame le préfet des Alpes de Haute Provence

    objet: Cérémonie début novembre2014 à Digne en hommage à Ste Geneviève


        

                               Madame le préfet,

                Saisis par nos adhérents et d'autres citoyens et citoyennes du département, nous vous faisons part de notre étonnement, suite à la publication dans la presse locale d’articles relatant la cérémonie où le groupement de gendarmerie départementale, début novembre 2014, a rendu hommage à Sainte Geneviève en votre présence et celle d’élus après un office religieux.

                Est-il possible, Madame le préfet, que vous soyez assujettie ainsi que les gendarmes au rescrit du pape Jean XXIII du 18 mai 1962 qui dit: "…Par la vertu de ses présentes lettres d'une manière éternelle, nous établissons la Vierge Sainte Geneviève comme patronne céleste principale auprès de Dieu des Gendarmes français, gardienne de l'ordre publique; Nous le décidons et le déclarons…" ?

                En effet, comment cela se peut-il que les gendarmes, fonctionnaires de la République, et le corps préfectoral soient placés sous l'égide d'une sainte, en l’occurrence d’une figure de l’Eglise catholique romaine, dans une cérémonie religieuse, contre la neutralité prescrite, en conformité avec la loi de séparation des Eglises et de l’Etat, par l’Article L4121-2 du Code de la défense qui déclare :
    « Les opinions ou croyances, notamment philosophiques, religieuses ou politiques, sont libres.
    Elles ne peuvent cependant être exprimées qu'en dehors du service et avec la réserve exigée par l'état militaire. Cette règle s'applique à tous les moyens d'expression. Elle ne fait pas obstacle au libre exercice des cultes dans les enceintes militaires et à bord des bâtiments de la flotte. »?

    Nous nous interrogeons également sur le respect de la liberté de conscience des gendarmes lorsque, selon la presse, l’ensemble des personnels de la Gendarmerie sont présents à cette cérémonie religieuse.

               Autant nous pouvons vous suivre dans votre discours quand vous rappelez « les valeurs de service public, de dévouement de tous les jours à l’égard de la collectivité, de loyauté sans faille à l’égard de l’Etat » de la part des gendarmes, autant l'invocation de mère Théresa [HPI du 21/11/2014] par un officier supérieur de la Gendarmerie nous laisse pantois.
            

             La République serait-elle tombée si bas qu'elle aurait oublié un de ses principes fondamentaux qui lui a assuré plus d’un siècle de paix civile, nous voulons parler de la loi de 1905 de séparation des Églises et de l'État.

                Madame le préfet, vous étiez présente au meeting laïque avec M. Jean Louis Bianco et la Ligue de l'enseignement, à Digne, le 17 octobre dernier.
    A cette occasion, le président de l'observatoire national de la laïcité rappelait à juste titre que la laïcité « …n’est pas une vieille lune : l’immense majorité de nos concitoyens y est très attachée. » et ajoutait que « la laïcité est le ciment de notre République. Ce n’est pas seulement cohabiter mais appartenir à cette grande communauté de citoyens qu’est la nation » [La Marseillaise du 20/10/ 2014]

               Madame le préfet, nous pensons que la confusion et le recours au religieux dans la sphère publique est le plus sûr moyen d'exclure et de diviser nos concitoyens n'ayant pas la même religion ou n'en ayant aucune.

               Aussi, nous pensons que la République doit bannir ces cérémonies religieuses auxquelles les gendarmes sont conviés tous les ans, sans même parler de réquisition.

               Madame le préfet, nous souhaitons avoir vos réponses.

             Veuillez agréer, Madame le préfet, l’expression de nos sentiments laïques et républicains.

     Libre Pensée 04  le 24-11-2014

     

    __________________________________________________

    NOTA:

    La LP04 attend toujours

    la réponse à son courrier!

    « Paris, terre de mission ?Un savant dans sa tour d’ivoire et des gens du peuple frustrés dans leur attente...Antoine Prost »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :